temps estimé de l'incubation de la grippe aviaire lors des voyages en avion.

Publié le par ryback

informations complémentaires suite à l'article précédant.

Voici deux tableaux présentant les durées d'incubation du virus influenza H5N1 par rapport à la durée des vols. Cette étude provient du BMJ (The general medical journal) qui est un site sérieux. Ces données ne sont valables que pour des vols provenant de pays présentant des foyers connus et à destination de la grande bretagne.

 ce graphique présente la proportion cumulative d'individus développant des symptômes de la grippe par rapport au temps depuis l'infection. En 24 heures seulement 25 à 30 % des passagers présentent des symptomes caractéristiques. Nous pouvons donc en conclure que les vols même long courrier me permetteraient pas de déceler des passagers infectés à temps, du moins sans examen médicaux sérieux.

 Ici, il s'agit  d'un shéma montrant la probabilité de contagion et donc de la progression du virus de la grippe en vol en heures pour les passagers confinés dans l'avion. Après deux jours d'infection présente dans l'organisme humain, la progression est rapide dès la 6° heure (contamination importante) et elle voit en décroissant dès que nous abaissons le jour d'infection. A titre d'exemple, il faut 12 heures pour que la contamination soit effective dans le cas de la présence du virus dans l'organisme humain depuis un jour et seulement 6 heures si le virus se trouve dans l'organisme depuis deux jours.

 

Commenter cet article

www.symptomesgrippe.com 28/01/2013 21:39


Bonjour,


 


 Pour ceux que cela intéresse, j'ai créé un site qui rassemble tous les symptomes de la grippe et ses différents remèdes.


 


 N'hésitez pas à faire un tour : http://www.symptomesgrippe.com


 


Belle journée

Ryback. 05/12/2005 19:00

L'avion est un moyen de transport qui n'était pas développé en 1918 - 1919 durant la grippe espagnole, il en était de même avec les autres pandémies. Maintenant, avec cette étude, il est indiqué que l'incubation du virus ne sera pas visible par les autres passagers ni éventuellement par l'hote porteur. ceci augmentera les effets occasionnés par la peur d'être atteint du virus dans ce type de transport (on se souvient du SRAS où plus personne n'allait dans les resto chinois) et bien sur le risque de transmission.

bertrand 05/12/2005 16:45

Intéressant, il est probable que les éventuelles épidémies se transmettent par ce mode de transport, c'est imparable.