Point sur les foyers au japon.

Publié le par ryback

Note ryback: D'après les informations qui nous sont communiquées, les foyers actuels sont tous provoqués par un influenza de type A mais de sous type H5N2 qui semble t il présente moins de danger pour l'homme. De plus dans le rapport qui suit, les modes de transmission de ce virus sont bien explicites. Intéressant.

INFLUENZA AVIAIRE AU JAPON

Traduction d'informations reçues le 23 août 2005 du Docteur Hirofumi Kugita, chef des services vétérinaires, ministère de l'agriculture, de la forêt et de la pêche, Tokyo :

Terme du présent rapport : 23 août 2005.

Identification précise de l'agent: virus de l'influenza aviaire de sous-type H5N2 (faiblement pathogène).

Date de première confirmation de l'événement : 26 juin 2005.

Date du début de l'événement : 24 juin 2005.

Suite au rapport de notification immédiate du 1er élevage infecté, le 27 juin 2005, 7 élevages infectés avaient déjà été notifiés dans le rapport de suivi nº 1.

L'infection a été confirmée dans un 8ème élevage. Il se situe à la limite de la zone de surveillance (zone de 5 km de rayon mise en place autour du 1er élevage infecté). Une nouvelle zone de surveillance, englobant cinq élevages, a été mise en place dans un rayon de 5 km de ce 8ème élevage infecté.

Au cours de l'enquête épidémiologique qui a fait suite à la découverte du 8ème élevage infecté, un 9ème élevage infecté a été découvert. Il avait fourni des poussins au 8ème élevage infecté. Comme le 9ème élevage infecté était situé hors de la zone de surveillance, une nouvelle zone de surveillance, englobant 19 élevages, a été mise en place dans un rayon de 5 km du 9ème élevage infecté.

Enfin, dans le cadre du plan national de surveillance de l'influenza aviaire, renforcé suite à la confirmation de l'infection dans le 1er élevage, un élevage infecté a été découvert dans la ville de Kounosu, dans la préfecture de Saitama. Par conséquent une autre zone de surveillance, englobant quatre élevages, a été mise en place dans un rayon de 5 km de ce 10ème élevage infecté. Le lien épidémiologique entre le 10ème élevage infecté et les foyers de la préfecture d'Ibaraki est en cours d'investigation.

 

 

Commenter cet article