Variation principale des virus grippaux.

Publié le par ryback

 

 

    

 

Le virus de la grippe.

 

 

 

 Il y a en effet 2 modes de variation principale des virus grippaux, l’une progressive, le glissement, l’autre brutale, la cassure.

    1. Le glissement est dû à l’accumulation de mutations ponctuelles de gènes qui provoquent des modifications mineures du virus. Cette accumulation entraîne une différence antigénique qui aboutit à une moindre reconnaissance du nouveau virus par les systèmes immunitaires. Il est responsable des épidémies saisonnières hivernales et impose le changement des souches vaccinales.

 

    1. La cassure, variation antigénique brutale majeure des protéines antigéniques de surface (hémagglutinine et quelquefois neuraminidase) du virus grippal A, donne naissance à un nouveau virus. L’immunité préexistante ne protège pas. La cassure résulte d’échanges entre souches animales et humaines qui sont rares. Elle est à l’origine des pandémies, mais, après une pandémie potentielle, le virus circule dans l’espèce humaine et s’installe pour induire des épidémies. La cassure est consécutive à un événement de réassortiment entre 2 virus parentaux d’origine différente, ou à la transmission intégrale d’un sous-type de virus animal inconnu chez l’homme ou enfin à la ré-émergence chez l’homme d’un sous- type jadis humain.
 

Commenter cet article