FRANCE: Interdiction des appelants hors du domaine public maritime en raison d'un risque H5N1.

Publié le par ryback

L'interdiction des appelants est maintenue à l'exception du domaine public maritime (Atlantique-Manche-Nord) compte tenu des risque de propagation de la grippe aviaire, ont annoncé les ministères de l'Agriculture et de l'Ecologie dans un communiqué commun jeudi.


Cette décision a été annoncée alors que le samedi 25 août verra l'ouverture de la chasse aux principales espèces de gibier d'eau sur l'ensemble du territoire français.

Les appelants sont des oiseaux élevés par les chasseurs et utilisés sur les plans d'eau pour attirer leurs congénères sauvages.


Le gouvernement a sollicité l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) qui a rendu un avis défavorable pour l'ensemble du territoire national sur l'utilisation et le transport des appelants, évoquant "l'amplification prochaine des mouvements migratoires rendant difficilement prévisible l'évolution de la situation épidémiologique".


En outre, elle s'est inquiétée des conséquences qu'aurait pour l'ensemble des filières avicoles françaises au niveau commercial international la découverte d'un seul cas d'infection par le virus H5N1 hautement pathogène.

Le gouvernement a d'ores et déjà sollicité un nouvel avis de l'Afssa "à l'issue de la période de restriction induite par le dernier cas découvert en Moselle", ont précisé les ministères.

Parallèlement, "l'évaluation de la pertinence d'une régionalisation de ces mesures est engagée", ont-ils ajouté.

Le gouvernement avait décidé le 4 août d'autoriser à nouveau l'utilisation d'appelants sur le domaine public maritime (DPM) Atlantique-Manche-Mer du Nord.

Les appelants avaient été interdits en France dans le cadre du plan de prévention de la grippe aviaire. Plusieurs cygnes morts porteurs du virus H5N1 ont été découverts au début de l'année en Moselle.

Interrogé par l'AFP, le président de l'Association nationale des chasseurs de gibier d'eau (ANCGE), Philippe Bettig, a jugé cette décision "aberrante".

"C'est n'importe quoi, c'est de l'incohérence complète", a-t-il déclaré, en rappelant que "les chasseurs du domaine maritime, où qu'ils habitent, ont l'autorisation de transporter leurs appelants depuis leur domicile jusqu'au domaine où ils chassent".

"Après tous les efforts qu'on leur a demandé depuis un an, pour baguer leurs oiseaux, tenir des registres, faire des déclarations, etc. c'est l'incompréhension complète", a précisé M. Bettig, qui a souligné que les chasseurs avaient le sentiment d'avoir fait "des efforts pour rien".

Selon lui, ces derniers "ne vont pas respecter l'interdiction". "Les chasseurs sont des gens disciplinés à condition qu'on leur propose des dispositions cohérentes et logiques", a-t-il ajouté.

Source: info yahoo

Pour vous rendre sur le site de de l'Association nationale des chasseurs de gibier d'eau (ANCGE), cliquez ici.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article