Caractéristiques des virus vaccins H5N1 candidats mis au point pour servir de vaccins prépandémiques.

Publié le par ryback

Note ryback: Nous savons que la mise au point de vaccins H5N1 prépandémiques par l’OMS est une priorité de la stratégie de préparation à la pandémie.

Le présent document a été allégé par mes soins pour en permettre une lecture plus rapide permettant de saisir les points importants.

Le document fait le point sur les virus H5N1 circulant chez les oiseaux, de ceux qui ont provoqué des infections humaines et sur le stade de développement des vaccins H5N1 candidats.

Les autorités nationales pourront s’en inspirer pour orienter leur prise de décision concernant la production de vaccins prépandémiques.

Les virus H5N1 choisis pour la mise au point d’un vaccin prépandémique étaient représentatifs
des virus distincts sur le plan antigénique et génétique ayant infecté l’homme.

Ces vaccins ont été préparés à l’aide des techniques de génétique inverse.
(cliquez pour comprendre ce qu'est la génétique inverse)

Il est recommandé aux fabricants de consulter les autorités nationales de chaque pays afin de déterminer quels sont les virus H5N1 particuliers à utiliser pour préparer les lots pilotes expérimentaux et constituer des stocks.

Les décisions doivent être basées sur l’épidémiologie et la répartition géographique des virus H5N1 circulants décrits ci-dessous.

Des comparaisons sont en cours entre les virus vaccins H5N1 candidats mis au point à partir de virus du clade 1 et ceux mis au point à partir de virus du clade 2 qui portent sur leur immunogénicité, leur réactivité croisée, et leurs liens de parenté avec les nouveaux virus H5N1 émergents.

Les séquences des gènes de l’hémagglutinine (HA) de la majorité des virus H5N1 ayant circulé chez les espèces aviaires au cours des 4 dernières années se divisent en 2 clades (ou groupes
génétiques) distincts.

Les virus du clade 1 circulant au Cambodge, en Thaïlande et au Viet Nam ont été responsables d’infections chez l’homme dans ces pays en 2004 et 2005 et en Thaïlande en 2006.

Les virus du clade 2 circulent chez les oiseaux en Chine et en Indonésie depuis 2003; ils se sont propagés vers l’ouest en 2005 et 2006 pour atteindre le Moyen-Orient, l’Europe et l’Afrique. Depuis la fi n 2005, les virus du clade 2 ont été les principaux responsables des infections rencontrées chez l’homme.

De nombreux sous-clades du clade 2 ont été distingués; 3 d’entre eux – les sous-clades 1, 2 et 3 – montrent une répartition géographique différente et ont jusqu’ici été en grande partie responsables des cas rencontrés chez l’homme.

Entre août 2006 et mars 2007, la majorité des séquences HA des virus H5N1 qui ont continué de circuler ou sont réapparus chez  les espèces aviaires et ont été associés à des cas sporadiques d’infections chez l’homme en Afrique, en Asie et en Europe appartenaient aux clades et sous-clades phylogénétiques précédemment déterminés.

Les virus du clade 1 ont été responsables de flambées chez les oiseaux en Thaïlande et au Viet Nam et d’infections chez l’homme en Thaïlande.



Les virus du clade 2.1 ont continué à circuler chez les volailles et ont provoqué des infections chez l’homme en Indonésie. Les virus du clade 2.2 ont provoqué des fl ambées chez les oiseaux dans certains pays d’Afrique, d’Asie et d’Europe et ont été associés à des infections chez l’homme en Egypte, en Iraq et au Nigéria.

Les virus du clade 2.3 ont été isolés sporadiquement en Asie et ont été responsables d’infections chez l’homme en Chine et en République démocratique populaire lao. En outre, quelques virus n’entrant pas dans cette classifi cation ont été isolés chez des volailles domestiques au cours de flambées localisées en Asie; ils appartiennent semble-t-il à de nouveaux clades émergents,
représentés par A/goose/Guiyang/337/2006 et A/chicken/Shanxi/2/2006.


Les tests d’inhibition de l’hémagglutination appliqués aux isolements de virus H5N1 réalisés chez l’homme et appartenant aux sous-clades 2.1, 2.2 et 2.3 ont montré qu’ils étaient étroitement apparentés sur le plan antigénique aux virus vaccins candidats précédemment recommandés: A/Indonesia/5/2005, A/bar-headed goose/Qinghai/1A/2005 et A/Anhui/1/2005.



Des données supplémentaires sont nécessaires afin de déterminer la parenté antigénique existant entre les virus représentatifs des clades émergents et ceux des clades précédemment identifiés.


Des vaccins prépandémiques sont actuellement mis au point par les fabricants au moyen de virus des clades 1 et 2.

Des essais cliniques ont été menés ou sont en cours dans plusieurs pays, et la constitution de stocks de vaccins préparés à partir du clade 1 a commencé dans certains pays.

On ignore si la prochaine pandémie de grippe sera ou non provoquée par des virus H5N1 ou
lequel des clades ou sous-clades sera responsable d’une éventuelle pandémie, les essais cliniques au moyen de virus du clade 1 et du clade 2 doivent se poursuivre; ils joueront un rôle essentiel dans la préparation à la pandémie.

Ces essais permettront également de maximiser les données disponibles sur la stimulation de la réponse immunitaire, la réactivité croisée et la protection croisée par des virus vaccins appartenant à différents clades et sous-clades. (Note : On progresse donc dans un domaine qui est inconnu actuellement et c'est bon pour la recherche d'un point de vue global)

Les autorités nationales peuvent tenir compte de la propagation géographique, de l’épidémiologie et des propriétés antigéniques et génétiques des virus H5N1 isolés chez l’homme pour décider s’il faut recommander l’utilisation d’un ou plusieurs des virus vaccins H5N1 candidats qui suivent pour la production d’un lot de vaccins pilotes et leur stockage ultérieur là où les politiques nationales pertinentes existent:

un virus de type A/Indonesia/5/2005; 
un virus de type A/bar-headed goose/Qinghai/1A/2005; 
un virus de type A/Anhui/1/2005.

source complète du document: OMS



Commenter cet article

etienne 14/05/2007 14:44

Super comme infos.

ryback 14/05/2007 18:18

Merci, c'est gentil.