H5N1: Le nigéria analyse des échantillons humains suspects.

Publié le par ryback

Le Nigeria, après l'annonce de son premier cas humain mortel de la grippe aviaire, fait actuellement analyser onze échantillons humains collectés à Lagos a annoncé vendredi le ministère de la Santé.

"Les nouveaux échantillons ont des liens avec les 14 premiers échantillons que nous avons analysés. Certains d'entre eux ont une interaction avec (la personne) décédée", a dit à l'AFP le directeur de la santé publique du ministère fédéral de la Santé, Abdullahi Nasidi.


Selon une annonce officielle faite mercredi, le premier humain décédé dans ce pays du virus H5N1 de la grippe aviaire est une femme de 22 ans morte à Lagos après avoir aidé à plumer et vider une volaille achetée par sa famille.

Frank Nweke a indiqué que tous les établissements hospitaliers, y compris privés, vont faire l'objet d'une surveillance accrue. 

Le gouvernement a appelé la population à signaler aux autorités sanitaires tout oiseau présentant des signes suspects de maladie.

Les premiers cas en 2006 se trouvaient dans le nord et le centre du pays, le cas mortel confirmé a été enregistré à Lagos (sud-ouest) et les deux autres cas mortels restant à confirmer dans l'Etat de Taraba, situé à l'est, à la frontière du Cameroun.

Selon des experts, le risque de transmission est particulièrement élevé à Lagos, qui compte une quinzaine de millions d'habitants dans des conditions sanitaires douteuses et où des poulets picorent le long des trottoirs et dans les cours de maisons.

Le Nigeria est, avec le Soudan et l'Egypte, l'un des trois pays africains où la pandémie continue de progresser, selon des experts.

Deux pays voisins du Nigeria, le Bénin et le Cameroun ont immédiatement renforcé leurs contrôles aux frontières à la suite de l'annonce de ce premier cas humain mortel.

Source complète:
Voila via AFP

Publié dans H5N1 EN AFRIQUE

Commenter cet article