Le NIH débute des tests sur un vaccin H5N1 à partir d'un fragment d' ADN.

Publié le par ryback

Les fonctionnaires fédéraux ont annoncé le lancement de la première phase clinique d'un vaccin aviaire de la grippe H5N1 fabriqué à partir d'un morceau d'ADN du virus plutôt qu'à partir du virus entier, une approche qui peut faciliter une production vaccinique plus rapide.

Les tests ont commencé le 21 décembre 2006 dans les instituts nationaux du centre clinique de la santé (NIH) à Bethesda. 

Les vaccins conventionnels de la grippe emploient les virus qui sont développés en oeufs de poulet et administrés sous une forme affaiblie ou tuée. 

Les vaccins d'ADN, en revanche, contiennent seulement des parties du matériel génétique du virus.

«Une fois à l'intérieur du corps, l'ADN demande aux cellules humaines de fabriquer les protéines qui agissent en tant que vaccin contre le virus»

Ce vaccin expérimental emploie une version modifiée du gène de l' hemagglutinine d'une souche  récente H5N1 provenant d' INDONESIE (souche de l'année 2005).

L'épreuve fera participer 45 volontaires âgés entre 18 et 60 ans. Trente volontaires recevront trois injections vacciniques et seront suivis pendant une année, alors que 15 recevront des injections de placebo.

Les chercheurs mesureront l'immuno-réaction des volontaires au vaccin, compareront son pouvoir à celui des vaccins traditionnels, et évalueront sa sécurité par rapport à l'organisme.

Les mêmes chercheurs ont précédemment montré l'efficacité des vaccins de grippe basé sur de l' ADN chez des animaux de laboratoire, y compris les animaux exposés aux virus H5N1 et H1N1 le virus qui ont causé la pandémie 1918.

source: CIDRAP

Commenter cet article