Le MCHIP: détection rapide et fiable des cas grippaux y compris aviaires.

Publié le par ryback

Les scientifiques de l'université du Colorado à Boulder et le CDC viennent de développer un test peu coûteux « basé sur un fragment de gène » issu d'un gène simple du virus grippal qui pourrait permettre à des scientifiques d'identifier rapidement des virus grippaux, y compris ceux de la grippe aviaire du sous type H5N1.

Ce nouveau test n'a pas montré de résultats interprétables comme le faux positif.

Le MChip est basé sur l'étude d'un segment  particulier (morceau)  du gène viral qui subit une mutation moins régulière que les autres gènes. L'avantage c'est que le MChip reste opérationnel plus longtemps malgré les évolutions virales. 

Un article décrivant cette recherche est prévu d'être publié le 15 décembre  dans le journal de la société chimique américaine.

Ce test est un bon moyen de surveillance clinique des cas grippaux et applicable à la grippe aviaire.

Un autre avantage est que le MChip permet de connaitre en une seule fois les informations au sujet du type précis du virus. En effet, actuellement, on arrive rapidement à connaitre l'hémagglutinine mais il faut attendre pour la neuraminidase. Le Mchip semble pouvoir permettre un résultat complet du sous type.

Ce test a été utilisé sur un échantillonage H5N1 provenant d'hotes humains, félins et d'origine aviaire multiples comme des oies, des poulets et des canards.

Les échantillons étudiés couvrent une période de 2003 à 2006 sur plusieurs secteurs géographiques comme le Vietnam, le Nigéria, l'Indonésie et le Kazakhstan.

Six des isolats viraux humains ont été pris sur une famille indonésienne dans laquelle on a suspecté une transmission inter humaine du virus H5N1.

Le MChip a identifié correctement les 24 isolats H5N1 différents et a distingué sept isolats n'étant pas du sous type H5N1.  Sur les 24 souches H5N1 le MChip en a identifié et fourni le sous-type pour  21 des 24 souches H5N1.

Les matières premières pour le MChip coute moins de 10 dollars.

source complète non traduite: sciencesdaily

Note ryback: Un test non onéreux qui permet d'avoir rapidement le sous type copmlet d'une souche grippale, c'est vraiment une avancée importante qui devrait permettre d'augmenter la réactivité face à une souche H5N1 localisée géographiquement; En effet, plus on agit vite dès la connaissance du virus, plus on augmente nos chances de succès.



Commenter cet article

citoyen 14/11/2006 21:07

Sait-on si il sera disponible en France ?Autre Information (hors sujet) : comité d’initiative et de vigilance civique (source AN)"Grippe aviaire
M. Jean-Pierre Door – La grippe aviaire intéresse moins les médias qu’il ne fut un temps. Pourtant, à ce jour, le virus H5N1 a contaminé 245 personnes dans le monde, dont 144 sont décédées. En France, la préparation technique au risque de pandémie grippale, considérée comme prioritaire, s’est traduite par l’élaboration et l'actualisation d’un plan gouvernemental de lutte contre le risque de pandémie, avec la rédaction de fiches opérationnelles, l’ouverture d’une plateforme téléphonique et d’un site internet, la constitution de stocks nationaux de masques et de médicaments et un vaste programme de formation des professionnels de santé. De plus, une campagne de prévention a été engagée, qui cible les écoles et les professionnels de santé. Mais vous avez aussi jugé nécessaire, Monsieur le ministre de la santé, d’intégrer les dimensions humaine et sociale du risque pandémique dans la stratégie de lutte. La mission d'information parlementaire a d'ailleurs insisté sur cet aspect dans le rapport qu’elle a rendu en juillet dernier. La gestion d'une éventuelle pandémie suppose en effet la confiance et la mobilisation des professionnels de santé mais aussi celle de la population. À votre demande, un colloque national intitulé « Éthique et pandémie grippale » s'est tenu il y a quelques semaines. Ce type d'initiative est nécessaire mais, pour mobiliser la population, il faut envisager une action de longue haleine suscitant une prise de conscience responsable. Quelles autres actions comptez-vous engager à cette fin ? (Applaudissements sur les bancs du groupe UMP)
M. Xavier Bertrand, ministre de la santé et des solidarités – Même si la grippe aviaire ne fait plus la une des journaux, nous avons eu, hier, à déplorer la cinquante-cinquième victime de ce virus, en Indonésie. Face à cette épizootie, au sujet de laquelle la possible transmission des oiseaux aux hommes fait encore débat dans la communauté scientifique, nous n’avons jamais baissé la garde et je tiens tout particulièrement à saluer le travail de votre mission d’information, animée par M. Jean-Marie Le Guen et par vous-même, Monsieur Door. Problème de santé publique, la perspective d’une possible pandémie grippale constitue aussi un sujet de société. Conscients de l’enjeu, nous avons fait en sorte de constituer un stock de médicaments et de masques suffisant, de former les personnels de santé et de sensibiliser l’ensemble de la population au risque.
J’ai également demandé au professeur Xavier Emmanuelli, spécialiste de la gestion des crises, de prendre la tête d’un comité d’initiative et de vigilance civique, pluridisciplinaire et ouvert sur la société civile puisque associant des responsables médicaux, des médias, des sciences humaines, des cultes… Cette instance a vocation à nous aider à définir la conduite à tenir si la maladie gagnait du terrain, de manière à ce que la population puisse continuer à vivre normalement et que cette contrainte d’un genre bien particulier n’attente pas aux libertés individuelles et collectives. L’idée, c’est, dans un contexte extraordinaire, de pouvoir continuer à mener la vie la plus ordinaire possible. Face à ce type de menace, il faut être capable d’anticiper les besoins et d’envisager toute mesure utile pour maintenir la cohésion sociale. Au reste, cette démarche d’anticipation est très utile, même si la menace de pandémie grippale ne s’aggrave pas, car elle nous aidera à prendre les bonnes décisions si survenait une autre crise d’ampleur comparable, sanitaire ou non. Nous n’avons jamais relâché la vigilance et, tant que nous pourrons améliorer notre plan, nous le ferons. (Applaudissements sur les bancs du groupe UMP)"

azerty 14/11/2006 16:30

Bonne nouvelle en effet. Pas cher et efficace, c'est bien pour unbe fois........ C'est à la porté de tous les pays et particulièrement les moins fortunés.

ryback 14/11/2006 18:52

Oui cela semble être un bon moyen de détection qui allie la rapidité du test et son prix.