Virus H9N2 et le risque de transmission humaine.

Publié le par ryback

La transmission des virus de la grippe aviaire H9N2 aux humains et par "une création complexe du génome"   (Note ryback: Traduction peut évidente par langage machine) du virus Hong Kong /156/97-like (H5N1) (HK/156/97 abrégé) peut être présent dans les virus H9N2 en Chine du sud-est a démontré une étude liée à la caractérisation des virus H9N2 dans la volaille à Hong Kong en 1999.

Des études sérologiques ont indiqué que les virus de la grippe aviaire H9N2 avaient infecté en  proportion élevée des poulets et d'autres oiseaux  (pigeon, faisan, cailles, pintade, ) en Chine du sud-est.

Note ryback: Juste un détail: En chine du Sud Est. La province de FUJIAN semble peut être faire partie des provinces du Sud Est.

Deux lignées des virus de la grippe H9N2 présents sur les marchés de volaille ont été représentées par A/Quail/Hong Kong /G1/97 (Qa/HK/G1/97) et A/Duck/Hong Kong /Y280/97 (Dk/HK/Y280/97).

Aucun reassortiment entre ces deux lignées de virus n'a été détecté en dépit de leur cocirculation sur les marchés de volaille.

Note ryback: C'est une bonne nouvelle, cela semble vouloir signifier qu'actuellement, ces deux souches ne se "mélangent" pas et ne donnent donc pas naissance à une nouvelle souche....

Les souches représentées par A/Chicken/Hong Kong /G9/97 (H9N2) étaient celles circulant sur les marchés de Hong Kong en 1997 mais elles n'ont pas été détectées depuis l'abattage de poulets en 1997.

Les virus de Qa/HK/G1/97-like ont été fréquemment isolés dans des cailles, alors que des virus de Dk/HK/Y280/97-like étaient d'une matière prédominante associés aux poulets avant.

Les virus de Qa/HK/G1/97-like évoluent rapidement, particulièrement dans leurs gènes de PB2, d'ha, de NP, et de Na, suggérant qu'ils soient en cours d'adaptation à un nouveau récepteur. 

La forte présence des cailles atteintes du virus de Qa/HK/G1/97-like qui contient six segments de gène génétiquement liés au virus HK/156/97 (H5N1) souligne le besoin de surveillance des mammifères comprenant entre autres les humains.

Note ryback: Nous avions déjà effectué une recherche sur le virus H9N2 comme candidat pandémique. Ces dernières informations sont de nature à démontrer que ce virus poursuit certaines adaptations et que le virus H5N1 n'est pas le seul à vouloir franchir la barrière des espèces.

Merci à Gänseerpel pour la source source: JVI.ASM.ORG  

Voir article précédant sur le H9N2

Commenter cet article

bea 10/11/2006 08:21

Je confirme que les gènes du H9N2 sont en partis ceux de la souche H5N1........ Avec 6 sur 8 gènes........

etienne 09/11/2006 17:13

Ce sous type est un candidat pandémique. Mais ceci ne veut pas dire qu' une pandémie va se produire.Mais c'est tout de même intéressant de voir comment un virus se modifie dans le temps pour arriver à une forme de mutation qui lui permet de rester dans la course on dira...............................

ryback 09/11/2006 17:58

Ce qui est éventuellement important, c'est peut être que le Qa/HK/G1/97-like contient 6 segments de gène liés au virus HK/156/97 qui lui est de type A H5N1. 
Les virus influenza ne contiennent que 8 gènes.  Maintenant, dans l'article ci-dessus, on ne fait état que de segments de gènes. Un segment n'est pas pour moi la totalité du gène mais simplement une partie de celui-ci, donc on doit rester prudent.
Pour plus d' informations sur les gènes, c'est ici:
http://www.influenza-h5n1.org/article-999594.html

azerty 09/11/2006 15:21

Il me semble avoir déjà vu que ce type de virus pouvait se mélanger avec le virus H5N1 en augmentant ainsi le risque pour un nouveau virus. Maintenant comme il est indiqué, il s'agit uniquement d'un suivi de ces souches virales pour bien déterminer si ces dernières présentes un danger pour l'homme.......Merci de cette info