Inquiétudes liées au prochain virus de la grippe aviaire susceptible de se transmettre à l' homme.

Publié le par ryback

La grippe aviaire peut ne plus faire les titres des médias, mais une pandémie tueuse est en route et le monde doit être préparé pour le pire, a déclaré un expert à une conférence de santé hier.

Aujourd'hui, le virus H5N1 n'est pas facilement transmissible à des humains, a indiqué le Dr. Michael Osterholm, directeur au centre pour la recherche infectieuse de la maladie et la politique, à la conférence de Ontario Hospital Association.



« Nous devons nous inquiéter du prochain (virus) qui pourra faire le saut (aux humains), » a dit Osterholm. « Nous ne savons pas quand ou à quel point la mortalité sera élevée, mais une grippe de pandémie va se produire et elle va être dure, » . 1 MILLIARD (de personnes) POURRAIT MOURIR « Je ne peux pas dire quelle souche ce sera, mais je ne parierais pas la vie de ma famille que ce ne sera pas le H5N1, ».

Quelques experts prévoient que la prochaine pandémie pourrait tuer plus d'un milliard de personnes.

La technologie courante contre la grippe est la technologie des années 50 et les résultats sont décevants indique Osterholm.

Si le combat s'engage  contre une nouvelle souche de grippe, un vaccin ne serait pas prêt avant six mois et il serait limité à la durée du ou des foyers a t il indiqué.

« Nous ne savons pas ce qui émergera comme souche de pandémie, » .

Une pandémie ne sera pas quelque chose comme un désastre naturel tel que l'ouragan Katrina, où d'autres secteurs peuvent apporter une aide.

Aucune troupe militaire ne viendra nous aider précise cette même personne. Ne rien faire pour lutter contre la prochaine pandémie est inacceptable, mais promettre une protection contre une pandémie est irresponsable a conclu Osterholm.


Note ryback: Merci à NICEAM pour son travail de traduction.

Michael Osterholm est épidémiologue, membre de l'Institut de Médecine de la National Academy of Sciences, il est aussi Directeur du Centre d'Etat de recherche et d?action sur les maladies infectieuses de l?Université du Minnesota (Minnesota Department of Health) où il enseigne en tant que Professeur sur le thème de la santé publique et maladies infectieuses à la School of Public Health and Medical School.

C'est un des experts reconnus dans le domaine du risque terroriste, et pandémique, et il a notamment beaucoup travaillé sur le virus H5N1 de la grippe aviaire et sur le risque pandémique lié à la grippe aviaire.

Origine de la source sur Michael Osterholm: Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Comme vous pouvez le constater, cette personne connait son sujet. Maintenant il est peut être opportun de prendre en compte les avis de ces personnes. Comme le souligne les membres du forum, à une époque, le chiffre de 50 millions de morts avait occasionné une vague de protestation de certains organismes scientifiques. Alors que pensez de ceci ?

Débats à suivre sur : FORUM INFLUENZA - H5N1


Commenter cet article

BILOUTE 26/11/2006 18:45

ca fait peur tt cela....

niceam 11/11/2006 12:43

je suis très étonnée de tous ces commentateurs qui pensent que les déclarations du doc Osterholm, directeur du CDC (c'est pas rien), celle de Michael Perdue (de l'OMS) et d'autres, sont de la pure intox...S'ils pensent réellement qu'il n'y a pas d'inquiétude à avoir sur la grippe aviaire, et sont mieux informés que les spécialistes mondiaux de la grippe aviaire, pourquoi venir consulter ce site qui ne doit présenter pour eux aucun intérêt ?

ryback 11/11/2006 15:15

Les réactions sont certainement épidermiques compte tenu de l'annonce effectuée.
Les gens ne sont pas habitués encore à des informations traumatisantes semble t il.
Alors que la france parle de règles éthiques dont certains souhaitent qu'elles restent entre milieu concerné (en gros: les gens n'ont pas besoin de savoir que l'on parle d'eux !)  Cette annonce a peut être causé une gêne importante dans la façon de donner l' information au public........
Mais tant que l'on prendra les citoyens pour des jambons, on pourra pas faire évoluer les choses comme en grande bretagne où il me semble bien que si tout n'est pas dit, une bonne partie de l'information est donnée en ce qui concerne au moins la préparation à la pandémie (dernièrement c'est les stocks de sacs mortuaires...)
 
 

anne 09/11/2006 13:47

MERCI A TOI, de nous faire publier de beaux articles et de les presenter aussi bien.

anne 09/11/2006 11:18

on ne peut pas confirmer les propos du doc Osterholm, sauf que le taux de mortalité actuel , probablement biaisé par une sous notification des cas est de 60 %le dernier rapport de l'OMS fait par  22 experts mondiaux , parle dun taux de mortalité qui POURRAIT rester dans les taux actuels  si le virus mute par glissements successifs et ne se réassortit pas avec un virus humain circulantL'annonce du D. Osterholm fait suite au rapport OMS.Ceci repose donc sur un CFR ( case fatality rate ) que j'espere faux, du fait de non rapports de cas etc..Je suis de l'avis de Ryback; pourquoi Osterhom mettrait sa carriere en jeu, en disant des betises. De meme que robert Webster l'année derniere .. Le fait de penser que le virus peut a priori attenuer sa virulence en passant a l'humain est d'apres l'avis de certains experts, un à priori optimiste. En fait, on n'en sait rien.la virulence du virus de 1918, s'est atténuée sur des années ( ou bien l'espece humaine s'y est adapté ) mais la premiere rencontre fut rude.je n'aime pas du tout les scenarios apocalyptiques, ceci dit, je me passerais parfaitement du un milliard.

ryback 09/11/2006 11:55

Bonjour Anne.
Bien résumé.
 

azerty 08/11/2006 15:28

C'est une piste en effet. Pourquoi pas !