FUJIAN: Enquête sur une province dédiée à la production animale.

Publié le par ryback

Depuis quelques jours, FUJIAN monopolise un peu l'actualité de la grippe aviaire avec les informations liées à la découverte d'une nouvelle souche (d'ailleurs, si quelqu'un connait les références de cette ou de ses souches, merci de les communiquer car je n'ai rien là-dessus actuellement)

Voici donc quelques informations sur cette province afin de voir si on peut, éventuellement, découvrir la raison de l'apparition de cette souche. 

La vaccination, même intensive,  peut elle  occasionner l'apparition d'une nouvelle souche ou faut il plusieurs critères pour qu'une telle chose se produise ?

Au Fujian, les productions animales connaissent un regain de vigueur depuis quelques années. C'est un fait. 

En effet, afin de laisser les paysans s'enrichir, certaines provinces ont décidé de prendre des mesures liées à la production animale.

Enquête sur la production d’œufs et de volaille.

Le Fujian est l'une des provinces de Chine où la croissance de la production animale est la plus rapide.

Pour les paysans locaux, l’élevage moderne est devenu un moyen rapide de s’enrichir.

La valeur des productions animales y est passée de 1,05 milliard de yuans en 1978 à 29,17 milliards en 2004.

Le revenu par habitant tiré des productions animales a atteint 831 yuans, ce qui classe ce secteur au deuxième rang parmi les sources de revenus des familles rurales.

Les productions animales du Fujian touchent principalement l’élevage des porcs et des volailles domestiques. La production porcine est bien développée, avec un taux annuel d’animaux engraissés de 16 %, aux premiers rangs du monde.

Parallèlement, le Fujian est également une importante région d’élevage d’oiseaux aquatiques; le nombre de canards a atteint 173 millions, au premier rang du pays pour ce qui est du nombre de canards par habitant.

Note ryback: Waouhhh, 2 premiers rangs et un second rang, c'est pas mal pour une petite province ! (Je signale que cette province fait 120 000 km2 pour une population d'environ 34 millions d'habitants) Pour idée, l'ile de france c'est seulement 12 000 km2 pour environ 11 millions d'habitants.

En 2004, la production totale et par habitant de viande, d’œufs et de lait avaient toutes les deux dépassé le niveau mondial.


Productions animales et augmentation du revenu des paysans vont de pair


Les productions animales sont devenues une nouvelle industrie pilier de l'économie rurale du Fujian, et dans certaines localités, elle est un facteur important de l’augmentation du revenu des paysans.

Dans le district de Guangze, plus de 60 % des familles rurales s’adonnent aux productions animales, et les revenus de ce secteur forment 55,6 % de leurs revenus totaux.

(........)


La réussite passe aussi par des contrôles stricts


Parallèlement, le Fujian sévit durement en cas de violation des règles de prévention des épidémies animales.

Il a établi un mécanisme de contrôle d’urgence pour les principales épidémies animales, et il a renforcé la prévention de ces épidémies pour assurer un développement continu des productions animales.

Des centres de contrôle et de prévention des épidémies touchant les plantes et les animaux ont été établis à trois échelons : province, ville et district.

En cas d’urgence, le gouvernement local déclenche immédiatement un plan de réaction d’urgence afin d’adopter des mesures complètes : isolement d’urgence, interdiction d’accès, stérilisation, abattage et traitement inoffensif pour abaisser les risques au minimum.

Depuis 1998, le gouvernement provincial a investi 100 millions de yuans pour améliorer les infrastructures liées à la prévention des épidémies animales. Maintenant, une station de contrôle d’épidémies animales d’échelon national, de même que d’autres à l’échelon du district sont en place, et 29 centres interprovinciaux de quarantaine animale et 20 centres de surveillance d’épidémies animales d’échelon provincial sont en construction.

(...........)

Note ryback: Rien sur la grippe aviaire, mais je souligne que cet article a été publié en 2005 avec des éléments de 2004 .....


Le système de soutien de la production animale est renforcé constamment, et l’édification d’un programme de reproduction d’excellentes races de volaille se perfectionne.

La province a mis en place le système d'obtention d’un permis pour la reproduction et la production de volailles, et 272 fermes de reproduction (volailles) ont obtenu ce permis.

L'industrie de l’alimentation animale se développe rapidement. En 2001, le Fujian regroupait 284 entreprises de production d’aliments pour animaux, et celles-ci produisaient 154 tonnes d'alimentation animale, pour une valeur annuelle de production de 5,5 milliards de yuans.

Le travail concernant la sûreté des produits animaux a commencé. On a établi des priorités : tests de médicaments, rajustement des médicaments vétérinaires et de l'alimentation animale et lutte contre la contrebande des produits biologiques vétérinaires et des produits pharmaceutiques.


Le Fujian est devenu un producteur important de porcs et de volailles, une base de production laitière pour le Sud et une base importante d'exportation pour le bétail et la volaille.

Le volume de l’exportation et le revenu qui en est tiré se classent tous les deux au premier rang national. Le niveau technologique, l’équipement et la gestion de la transformation du poulet et du lait liquide sont avancés à l’échelon national.

Note ryback: C'est pas reellement gagné, l'économie de cette province est étroitement liée à la volaille.

Fu Guangming, président du Groupe Shengnong, a indiqué : « À l’heure actuelle, Shengnong abat 30 millions de poulets par année. Bien qu’on nous ait surnommé “Roi du poulet de la Chine du Sud”, nous traînons loin derrière les grandes entreprises mondiales de transformation qui sont capables de traiter 20 milliards de poulets par année. »

En mars dernier (donc en mars 2005), Tyson Foods Inc. et groupe Shengnong ont signé un accord afin de construire la plus grande entreprise de transformation de viande de poulet en Chine.

Note ryback: Tyson Foods Inc., de Springdale (Arkansas), est le plus gros producteur de volaille du monde. Son chiffre d'affaires s'élevait à 6,5 milliards de dollars en 1996. La société Tyson, qui a la réputation de créer des produits originaux pour faire augmenter la consommation de poulet, a une capacité de transformation de 46 millions d'oiseaux par semaine. (source)

Pour conclure, nous pouvons constater que cette province est le fer de lance, semble-t-il,  de l'élevage chinois.
Concernant les déclarations à l' OIE, il n' y a rien depuis le 04/10/2006 avec des faits datant du mois de septembre 2006. source 
Concernant le nombre de volailles vaccinées, nous savons que fin juin 2006, la Chine avait vacciné 4,88 milliards de volailles domestiques dans son entreprise de contrôle et de maîtrise de la grippe aviaire (source).
Je n'ai pas connaissance des vaccins utilisés dans le cadre des plans de vaccination chinois mais je ne pense pas que ces vaccins soient en cause.
Par contre, je me souviens d'un article qui traitait des infections silencieuses qui prend maintenant tout son sens, en voici un résumé:
"""""""""" Vacciner les volailles contre le virus hautement pathogène H5N1 de la grippe aviaire peut favoriser la propagation silencieuse de souches virulentes, les volatiles mal protégés par le vaccin et contaminés n'étant pas détectés. 
« Lorsque la vaccination est utilisée, elle doit être extrêmement bien faite, faute de quoi elle pourrait aggraver le problème », résume Nicholas Savill (Université d'Edimbourg, Royaume-Uni), dont l'équipe a évalué les risques de la vaccination grâce à l'utilisation de modèles mathématiques.
 La probabilité d'une infection silencieuse d'un élevage par un autre est particulièrement élevée lorsque la protection vaccinale atteint 80%. « Lorsque la proportion de volatiles vaccinés augmente, moins d'oiseaux sont infectés, mais les flambées sont plus difficiles à détecter », expliquent les chercheurs. (source complète)"""""""""""

 

source des infos: chinatoday

 

Publié dans H5N1 EN ASIE

Commenter cet article

robin 07/11/2006 07:24

L'infection silencieuse.
Vacciner les volailles contre le virus hautement pathogène H5N1 de la grippe aviaire peut favoriser la propagation silencieuse de souches virulentes, les volatiles mal protégés par le vaccin et contaminés n'étant pas détectés. 
Mais comme vous le dites, le role des vaccins dans cette nouvelle souche est certainement faible. Mais il me semble avoir déjà lu que le virus, quel que soit son type, arrivera à franchir tout obstacle car bien que non intelligent il fait tout pour se multiplier donc il fait tout pour survivre....
Ce n'est peut être que le fait de la sélection naturelle des choses. Les virus mutent continuellement.......
Merci de cet article.