Des moineaux porteurs du H5N1 en CHINE en 2004.

Publié le par ryback

Les scientifiques chinois ont récemment rapporté qu’ils avaient trouvé le virus H5N1 de la grippe aviaire chez les moineaux il y a deux ans, la première fois que le virus avait été détecté chez des oiseaux communs et non migrateurs sur le territoire chinois.

L’Institut de Virologie de Wuhan, dans la province centrale du Hubei, a examiné des échantillons d’excréments de 38 moineaux après le début de la maladie dans un district du Henan en 2004. Plusieurs échantillons ont été testés positifs, a annoncé Li Tianxian, chercheur à l’institut.

"Il n’y a aucune raison de paniquer. Les découvertes datent d’il y a deux ans et rien n’indique que les moineaux représentent un risque", a dit Li.


Li a indiqué que les tests ont montré l’apparition d’un nouveau génotype du virus H5N1, précisant que les chercheurs n’avaient pas trouvé de moineaux morts. Ces découvertes prouvent que des oiseaux non migrateurs sont aussi un vecteur potentiel de transmission de la grippe aviaire.

source: armees.com

NB: Certains moineaux présentaient donc en 2004 des réponses positives au virus H5N1. Si ces moineaux peuvent éventuellement être un vecteur de transmission (et cela n'est en rien prouvé), la source initiale de contamination est toujours inconnue.

Publié dans H5N1 EN ASIE

Commenter cet article