SUISSE: 3500 volailles confinées jusqu’au printemps.

Publié le par ryback

Poules, dindes, pintades, perdrix, paons, faisans, cailles, canards, oies, ou encore autruches et émeus sont soumis à des mesures de confinement, depuis hier et jusqu'au 30 avril.

A Genève, ce sont 3500 volatiles qui doivent ainsi être maintenus dans une volière munie d'un toit étanche et d'un grillage à maillage étroit.

L'objectif: empêcher tout contact avec les oiseaux sauvages. (...) L'organisation d'expositions ou de marchés avicoles est du même coup interdite dans les zones à risque. Le secteur genevois concerné s'étend sur une largeur d'un kilomètre ­depuis les rives du lac Léman et du Rhône, lieux où se concentrent les oiseaux aquatiques ­migrateurs.

Sur les 300 élevages (soit 13 000 oiseaux au total) du canton, seuls 66 sont situés dans ce périmètre. La plupart appartiennent à des amateurs et sont de petite taille.

En revanche, les pigeons, les perruches ou encore les pingouins, les flamands roses et les rapaces ne sont pas concernées. Ces espèces semblent être moins sensibles au virus.

Reste que comme l'hiver passé, tout oiseau suspect trouvé mort devra être analysé. (...)

Si aucun élevage suisse n'a été touché par la grippe aviaire, la décision du Conseil fédéral consiste à prévenir tout risque. Rappelons que pour le moment, un seul cas avait été détecté en février 2006 dans la rade de Genève, chez un oiseau sauvage nommé harle bièvre.

source: tribune de genève 

Commenter cet article

Marie 16/10/2006 08:40

Bonjour,J'aime bein venir te lire car tes infos sont très intéressantes...En plus j'habite Genève...Je trouve bien qu'il y a un blog sur ce sujet...Bravo pour ton blog et à bientôtBonne journeé