tests en cours pour différencier SRAS ou H5N1 sur le cas humain de 2003.

Publié le par ryback

Des tests sont nécessaires pour confirmer si un soldat décédé en 2003 à PEKIN est décédé du SRAS ou de la grippe aviaire indique le ministère de la santé chinois.

Ce cas, d'abord révélé le mois dernier dans une lettre par des chercheurs chinois à un journal médical des ETATS-UNIS, a soulevé des questions  sur des éventuels cas non diagnostiqués.

Note ryback: je ne saisie pas l'importance de ce cas initial. Même si ce cas s' avère être le premier cas du virus H5N1 (du moins, le premier cas porté à la connaissance des services de santé), mis à part obtenir ses gènes pour pouvoir établir son évolution, je ne vois pas ce que cela pourrait nous apporter de plus.

source

Publié dans H5N1 EN ASIE

Commenter cet article

slagyf 04/07/2006 17:27

dans l'histoire épidémiologique du virus, il peut être important de situer ce cas d'un point de vue géographique et temporel mais concernant l'évolution génétique, les types viraux utilisés depuis 1997 ne seront pas bouleversés par la détermination de ce virus là; s'il s'agit réellement d'un H5N1.
A mon sens je rejoins l'avis de Ryback quant au peu d'utilité de ce type de recherche si ce n'est pour la Chine afin qu'elle prouve sa réelle implication dans la surveillance épidémiologique.
Beaucoup de doutes subsistent et subsisteront sur sa capacité de dépister précocement sur son territoire l'émergence d'un virus grippal contagieux (H5N1 ou autre) et surtout de transmettre objectivement l'info dans des délais raisonnables.

MARMAGNE 04/07/2006 13:01

Je ne vois pas pourquoi il faut minimiser ce cas car il revêt la même importance que les autres; obtenir les gênes pour estimer un évolution a une grande importance.

slagyf 03/07/2006 21:54

le seul but de cette recherche est surement pour recrédibiliser la Chine vis à vis du reste du monde sur sa capacité à diagnostiquer les cas de H5N1.
Que de la politique donc...