Lettre à Jacques CHIRAC au sujet de la grippe aviaire.

Publié le par ryback

Jean-Marie LE GUEN a transmis un courrier au Président de la République pour lui faire part de son inquiétude concernant la difficile mise en place d’un plan de lutte contre l’éventualité d’une pandémie.

Vous pouvez consulter les teneurs de ce courrier en cliquant sur le lien suivant:

Origine du document: BLOG de Jean-Marie LE GUEN

Commenter cet article

rabbit des champs 10/07/2006 09:25

Je suis bien d'accord sur la distance entre les malades, d'ailleurs sur le forum il y a un membre qui a justement placé un post sur ce sujet. En gros, l'isolement et les précautions utilisés dans ce cas (1918) ont permis une nette diminution des cas par rapport aux autres villes des états unis.Mesures mises en places :fermeture école, pas de rassemblement quel qu'il soit et quel que soit le lieu........

slagyf 04/07/2006 18:51

j'adhère complétement à ce type de réflexion. A lire le dernier rapport de l'assemblèe nationale sur la grippe aviaire, je trouve qu'il y a beaucoup de verbiage mais peu de protocoles applicables en ville. J'ai entendu un de nos confrères récemment dire qu'il ne faudra pas tergiverser et passer en médecine de catastrophe pour gérer au mieux, je reprends ses termes :" il faudra ouvrir les écoles pour permettent aux médecins de soigner les gens en leur mettant des masques à disposition et mettre les patients tous les 5 m pour limiter le risque de contamination".
les structures intermédiaires citées dans le rapport me laisse dubitatif quant à leur utilité et leur utilisation et je ne parle pas de la télémédecine qui à mon sens risque d'être délicate à mettre en oeuvre.

Dr Urg 04/07/2006 12:32

Bonjour,
Il y a manifestement une méconnaissance de la part des politiques quelqu'ils soient des stratégies opérationnelles des secours en cas de fonctionnement en mode dégradé. C'est toute la problématique de management de crise sanitaires de façon proactive qui est occultée par les politiques au niveau national. "Pensez globalement mais agir localement" La réactivité locale ou locorégionale est tout autre et les professionnels soignants comptent sur les structures locales de praticiens expérimentés en situation de catastrophe...C'est les principes de fonctionnement, de décision en milieu incertain qui feront l'efficience, voire l'efficacité lors des premiers cas. Il n'y pas eu globalement de reflexion sur les vulnérabilités et sur l'acceptabilité de la perte de certains enjeux sociaux qui surviendraient (surviendront?!)inéluctablement...
Dr Urg

staffMEGA 01/07/2006 14:55

T'as raison, les idéos politiques ne servent à rien contre un virus, même les imbéciles le savent........

citoyen 01/07/2006 13:12

Pour répondre à Sophie, depuis le début JM Leguen s'intéresse fortement à la pandémie de la grippe aviaire il est vrai que sa position est de dire que nous ne sommes pas prêt à faire face à une pandémie mondiale, de ce point de vue il n'a pas forcément tort, mais dans le même interpeller le Président de La République peut relever effectivement d'une rivalité politique dont nul n'a besoin en la matière

ryback 01/07/2006 14:08

Je suis d'accord avec citoyen, M. Le Guen travail depuis un bon moment sur la grippe aviaire et ses conséquences en FRANCE. Il a fait part à plusieurs reprises de certains éléments qui vont tous dans un sens négatif: la france ne semble pas être prète malgré un bon plan. Les moyens sont insuffisants, le personnel......
Je ne pense pas qu'une manipulation politique soit derrière car la droite et la gauche devant le virus H5N1 sont totalement démunis. La lutte contre ce virus dépasse la politique et devraient aussi dépasser les idéos politiques de certains pays.
merci de vos commentaires.