La transmission du virus H5N1 du chat vers l'homme possible ?

Publié le par ryback

Des cas de H5N1 chez les chats ont été rapportés en Thaïlande en 2004 (virus détecté dans 2 des 3 chats morts), à Rügen, en Allemagne (1 chat) , à Graz en Autriche (2 chats?) et maintenant en INDONESIE. Il est envisageable de penser que d'autres chats dans d'autres pays touchés soient morts de ce virus. Mais ceci n'engage que moi. La question qui me préoccupe c'est: Est-ce que le virus H5N1 est transmissible du chat vers l'homme ?

Le chat retrouvé mort en Allemagne avait eu de multiples contacts avec des oiseaux sauvages contaminés. (C'est ce qui nous a été dit et c'est surement vrai)

Des études expérimentales ont confirmé que les chats sont sensibles au virus H5N1. Le virus a frappé aussi bien après une inoculation intratrachéale (directement dans la trachée) qu'après avoir nourri les chats avec des poulets expérimentalement contaminés par H5N1. Les chats présentaient de la fièvre, une respiration difficile, une activité réduite et de la conjonctivite. Bien qu'un des chats soit mort spontanément et inopinément, on ne peut pas déduire la mortalité de ces expériences, par ce que les chats ont été euthanasiés en vue d'une analyse virologique.

Le virus H5N1 a nettement provoqué chez les chats une infection généralisée, le virus se multipliant non seulement dans le système respiratoire, mais aussi dans le système nerveux central et différents organes internes. Les chats infectés ont excrété le virus dans des frottis nasaux et dans des frottis du nez et de la gorge, et dans une moindre mesure dans des frottis rectaux.

Contrairement à ce qui se passait chez le porc, il y avait dans les conditions expérimentales transmission du virus H5N1 des chats infectés à des chats sensibles mis à leur contact. Ces expériences confirment que les chats peuvent s'infecter avec le virus H5N1 en mangeant des oiseaux contaminés et/ou par contact d'une quantité suffisante de virus avec les voies respiratoires.

Il reste encore de nombreuses questions à propos de la pathogenèse exacte du H5N1 chez le chat, mais tant les sécrétions respiratoires que les matières fécales peuvent contenir du virus.

La transmission entre chats a été démontrée dans des conditions expérimentales, mais pas encore dans les conditions naturelles. On ignore toujours si les chats peuvent jouer un rôle dans la propagation du virus H5N1 et s'ils peuvent transmettre le virus à l'homme. Lors d'une épidémie de H5N1 à grande échelle dans un zoo de tigres en Thaïlande, où 147 tigres sont morts de l'infection ou ont été euthanasiés, il n'y a pas eu de transmission aux préposés aux soins et aux vétérinaires qui ont eu des contacts étroits avec les tigres.

source

Poursuivant mes petites vérifications, je trouve un avis de l' AFSSA qui donne la conclusion suvante:

En conclusion, le risque d’infection du chat est d’autant plus important que la possibilité de contact direct de chats avec des oiseaux infectés (en particulier malades ou morts) est élevée. Il est donc nul dans les zones exemptes d’oiseaux infectés par le virus.

- Probabilité de transmission d’un virus H5N1 HP par un chat (de manière active
ou passive) à d’autres espèces animales :
La possibilité de transmission de l’infection du chat aux autres espèces animales, en particulier aux volailles domestiques, n’est pas démontrée à ce jour. Elle dépend de la possibilité de contacts des chats avec les volailles (pratiquement inexistante pour les élevages industriels de volailles) et de leur fréquence. En l’état actuel des connaissances et compte-tenu de l’importance avérée des autres sources de transmission de l’infection, elle peut être estimée, pour les volailles, comme nulle à négligeable.

Concernant la transmission à l'homme:
La probabilité de contact efficace et la réceptivité de l’Homme au virus H5N1 HP, le risque d’infection de l’Homme, à partir du chat, peut être estimé comme nul à négligeable. Il reste en tout état de cause inférieur au risque d’infection des oiseaux par le chat, en raison de la plus faible réceptivité de l’Homme.

source


Note ryback:  On peut actuellement affirmer avec les études connues qu'il n'existe aucune preuve de contamination du chat vers l'homme.

Commenter cet article

true religion sale 07/07/2010 08:40



Where there is a will,there is a way! I believe!


ed hardy shirts


true religion
sale


tiffany jewelry










ed hardy shirts 07/07/2010 08:37



Where there is a will,there is a way! I believe!