Extrait des dernières discussions de la mission d'information sur la grippe aviaire.

Publié le par ryback

Ce qui suit est un extrait des discussions du 09 mai 2006 de la mission d'information sur la grippe aviaire:

Actuellement, la priorité des services hospitaliers n'est pas la grippe aviaire, c'est celle du fonctionnement quotidien des établissements. Vous devez prendre conscience de ces difficultés quotidiennes. Il s'agit, tous les jours, de savoir comment faire pour accueillir un malade aux urgences, comment lui trouver un lit , en passant trois heures au téléphone ! Nous avons aussi le plus grand mal à faire tourner les équipes, au point que nous sommes contraints de rappeler les agents au repos. Aujourd'hui, un conseil d'administration s'inquiète, car il manque dix millions dans ses caisses pour finir l'exercice ! Comment va-t-on faire ?


Vous pensez:  impressionnant ? Je vous invite à allez sur le site de drakkar noir qui suit avec attention les préparatifs gouvernementaux entre autres. CLIQUEZ ICI - C'est très impressionnant.

Commenter cet article

Dr Michel S.F.Vermeulen 11/06/2006 20:57

         Chers Amis  Français,
Quand je lis la façon désinvolte dont les responsables de votre pays  traitent  le  problème  de la gestion d'une possible future pandémie,  je m'attriste et je me révolte.
Nous connaissons la gravité  du problème, par le fait de le côtoyer  chaque jour, car nous consacrons bénévolement pas mal de notre temps à délivrer une information que nous voulons objective et pertinente.
Nous aimerions  au terme de nos recherches, publications d'informations quotidiennes et forum, voir naître une certaine prise de conscience de la part de ceux que je qualifie "d'inconscients", c'est à dire les hommes politiques et scientifiques ayant un pouvoir de décision, sans l'exercer à bon escient.
Inconscients ?  Pourquoi ? La première qualité d'un décideur est de pouvoir identifier les priorités, soit je pense " la préparation à une probable pandémie de grippe" .Ensuite  après reconnaissance d’une priorité essentielle et pressante, les faire suivre d'une action, soit  pour les responsables  de répertorier et d'adapter les moyens existants, afin de les utiliser dans une action précise de santé publique, suivant un plan défini et concret, prenant en compte les principes de faisabilité.
Les directives de l'OMS, dans un document de recommandations sont claires. Elles sont accessibles à tous, et  permettent aux pays responsables, de construire leur plan de santé publique, et de d'anticiper les  dispositions adéquates,  pour faire face aux conséquence socio-économiques, dues à l'augmentation de la morbidité et la mortalité de la population.
De tout cela il n'en est rien,  car les ambitions terre à terre des uns et des autres dans les domaines politiques et scientifiques effacent leur sens des responsabilités.
Les périodes préélectorales ne sont pas des moments privilégiés pour prendre des décisions....En Belgique comme en France nous vivons ces moments d'opportunisme exacerbé  par les luttes abjectes de la particratie. Adieu l'opportunité prenant à bras le corps un problème sérieux !!!!
Mais, nous devons survoler ces turbulences inopportunes, et continuer notre travail d'information tout en gardant à l'esprit le "pourquoi nous le faisons".
En Belgique, j'ai fais ce que j'ai pu pour sensibiliser  les acteurs  de la santé , et  les responsables scientifiques, y compris le ministre de la santé ( qui me connaissent bien), mais en vain .Finalement  par dépis j'ai mis mon blog principal (LA GRIPPE AVIAIRE: urgence! danger !) :en hibernation. avec une phrase surmontant une image symbolique d'alpiniste solitaire: "Le silence est plus éloquent que tous les discours inutiles, invitant les responsables scientifiques et politiques, à s'investir dans une action concrète et transparente en vue de la préparation à une pandémie de grippe."et j'ajoute "Le non engagement des acteurs de la santé, se retournera un jour, pas très lointain, contre eux et leurs patients" (cela après avoir solliciter leur collaboration à grande échelle  sans résultats). Mais, je n'ai pas dis mon dernier mot !!!
 Chers Amis Français, pour vous consoler, je vous invites à faire un détour par la Belgique. Et pour se faire, vous tapez dans Google: "www.influenza.be" le site officiel belge "Influenza.be" --> Ensuite dans la rubrique "textes scientifique", vous cherchez les directives adressées à la première ligne (généraliste) et à la seconde ligne (les hospitaliers). Suite à ces deux documents, et en réaction à leur inadéquation, j'ai conçu un travail reprenant tous les acteurs du problème (généralistes,hospitaliers, pharmacies et population) et intitulé un peu pompeusement " Pandémie et Plan de Santé Publique Opérationnel: Principes".  (URL du blog :http://drmsfvermeulen.over-blog.com/article-2587620.html) Je le vois humblement comme une approche concrète et logique du problème !!!! 
Un tout dernier souhait: "c'est que notre travail d'informations ai un sens, et pour cela un but  dont le sens final est de soulager la misère des gens en temps de pandémie".
 Amitiés. Le "Doc" de Belgique