Le sang d'une survivante à la grippe espagnole utilisé pour développer un vaccin contre la grippe aviaire

Publié le par ryback


Une femme de 92 ans qui avait survécu à la grippe espagnole en 1918 a donné 10 échantillons de son sang à des chercheurs qui tentent de développer des vaccins contre la grippe aviaire.

Dorothy Horsch était encore au jardin d'enfants lorsqu'elle contracta la maladie qui a faite 20 à 40 millions de morts dans le monde.

"Ma mère, mon père, ma soeur et moi l'avions tous les quatre, et nous avons tous survécu", a-t-elle expliqué vendredi. "Cela a été un miracle." "Tout ce que nous avons fait, c'est rester au lit. Je ne me souviens même pas avoir mangé", a déclaré Dorothy Horsch, dont la mère avait mis un sac de camphre autour de son cou pour la protéger des microbes alors que les écoles et les bureaux fermaient.


Le sang de Dorothy Horsch fera partie d'un catalogue d'échantillons de sang et de moelle osseuse rassemblés par une firme de San Francisco, Sea Lane Biotechnologies, qui espère suivre les évolutions du virus pour mettre au point des vaccins plus efficaces.

"Nous observons les réactions humaines aux diverses grippes tout au long de l'Histoire", a expliqué Michael Horowitz, directeur général de la firme qui veut identifier les anticorps qui ont permis aux survivants de combattre la maladie.

source

Commenter cet article

ryback 21/05/2006 14:14

Bonjour bernard -Il me semble bien que vous avez risaon concernant la vitamine C. J'ai déjà lu que cette vitamine était très importante pour notre système immunitaire et bien que ne pouvant empêcher certains virus dont les influenza, elle donne au corps la force pour combattre un temps soit peu les conséquences du virus: fièvre et prolifération mais évidemment c'est pas la panacé.

bernard 21/05/2006 13:49

Elle n'a pas mangé et est resté au li. C'est peut-être cela qui l'a sauvé! D'une manière générale les virus aiment le sucre et un malade actif, mais n'aiment ni la chaleur ni la vitamine C. On a pu montrer qu'un seul morceau de sucre inhibait 40% des leucocytes pendant 2 heures!En cas d'atteinte virale et en particulier grippale, on peut penser que le repos au lit, la diète hydrique, la chaleur et plusieurs grammes jour de vitamine C naturelle ou d'acide ascorbique levogyre (et non pas dextrogyre ou un mélange des 2) seront une aide importante. Mais il y a toujours des exceptions dans un tel domaine!