Suspicion en cote d'ivoire.

Publié le par ryback

Le premier cas de H5N1 a été rapporté en Côte d'Ivoire, où 17 oiseaux infectés ont été trouvés dans la région d'Abidjan indique l' OIE.

Des foyers ont été rapportés dans cinq autres pays africains, y compris l'Egypte où l'organisation mondiale de la santé indique qu'il y a eu 12 cas humains dont 4 mortels.

Les experts craignent que ce problème de santé animale en Afrique et le manque de ressources pourrait devenir un terrain propice à une multiplication des foyers aviaires sur ce continent.

Ce cas concernerait sept poulets, neuf canards et un faucon.

"2 foyers de grippe aviaire fortement pathogène ont été rapportées dans la zone d'Abidjan (communes de Marcory Anoumabo et de Treichville) dans la région des Lagunes.

Les fonctionnaires locaux ont commencé la destruction des animaux atteints et procédent aux opérations de désinfection.

source: reuters

Voici maintenant les informations du site de l' OIE:


Influenza aviaire en Côte d'Ivoire

(Maladie jamais constatée auparavant en Côte d'Ivoire).

Information reçue le 25 avril 2006 du Docteur Denis Kouakou, directeur des services vétérinaires et de la qualité, ministère de la production animale et des ressources halieutiques, Abidjan :

Date du rapport : 25 avril 2006.

Motif de la notification immédiate : apparition pour la première fois d’une des maladies et/ou d’une des infections inscrites sur la Liste de l’OIE dans le pays.

Identification de l'agent : virus de l'influenza aviaire hautement pathogène de sous-type H5N1.

Date de première confirmation de l'événement : 25 avril 2006.

Date du début de l'événement : 30 mars 2006.

Nature du diagnostic : suspicion, clinique et de laboratoire.

Deux foyers d'influenza aviaire hautement pathogène ont été signalés dans le district d'Abidjan (communes de Marcory Anoumabo et Treichville), dans la région des Lagunes. Les animaux atteints sont 7 poulets et 9 canards traditionnels de basse-cour élevés en liberté et un épervier.

Le diagnostic a été établi par le Laboratoire Vétérinaire Central du LANADA (Laboratoire national d'appui au développement agricole) à Bingerville et ensuite par l'Institut Pasteur de Côte d'Ivoire. Sa confirmation par le laboratoire de référence de l'OIE à Padoue (Italie) est attendue.

source

Publié dans H5N1 EN AFRIQUE

Commenter cet article