Zones encore sous surveillance dans le département de l'AIN.

Publié le par ryback

Plus que quatre communes en zone de protection

A partir d'aujourd'hui, seules 21 communes de l'Ain sont soumises à des mesures restrictives.


Le préfet de l'Ain a décidé de sérieusement réduire les zones de surveillance et de protection mises en place dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus H5N1.

De 319 communes concernées le 2 mars, le chiffre tombe, ce jour, à 21 communes.

Quatre restent classées en zone de protection (Lapeyrouse, Villars-les-Dombes, Versailleux et Le Plantay).

Dix-sept d'entre elles, dont Joyeux, première commune officiellement touchée en France par l'influenza aviaire, demeurent en zone de surveillance (lire ci-dessous).

Dans un communiqué, Michel Fuzeau, préfet de l'Ain, justifie cette décision.
« La baisse de la mortalité des oiseaux sauvages victimes du virus de l'influenza aviaire et sa concentration sur quelques étangs au cours des dernières semaines conduisent à adapter les mesures de prévention sanitaire par arrêté préfectoral prenant effet le 19 avril 2006 »
 explique le représentant de l'État.

L'autre bonne nouvelle concerne les étangs de la Dombes.
« L'accès aux étangs ( ) redevient possible, poursuit le texte. Seul l'accès à 23 étangs reste réglementé (approche interdite à moins de cinq mètres). Pour quatre de ces étangs contaminés depuis moins de 31 jours, l'approche reste interdite à moins de 100 mètres »
(voir liste ci-dessous).

Prochaine étape, demain jeudi 20 avril, puisque le comité départemental de pilotage et de suivi de la filière volaille se réunit en préfecture. Sur l'ordre du jour figure l'examen des « conditions permettant, élevage par élevage, de valider la remise en place de parcours extérieurs (hors zone de protection) dans le respect de l'arrêté ministériel du 24 octobre 2005 ». Autrement dit, un « déconfinement » dont il reste à savoir s'il sera partiel ou total.


Si l'étau se desserre donc autour des éleveurs du département ce n'est pas une raison pour n'en faire qu'à sa tête, prévient le préfet :
« Il reste fondamental que les règles désormais assouplies s'appliquent avec rigueur afin d'éviter de prendre tout risque de réanimation d'un foyer d'infection. Enfin, les rassemblements de volailles vivantes restent interdits »


Zone de protection
(4 communes)
Lapeyrouse, Villars-lès-Dombes, Versailleux, Le Plantay.

Zone de surveillance
17 communes
Marlieux, La Chapelle du Chatelard, Sandrans, Bouligneux, Sainte-Olive, Ambérieux-en-Dombes, Saint-Jean-de-Thurigneux, Monthieux, Saint-Marcel, Birieux, Le Montellier, Joyeux, Saint-Éloi, Rignieux-le-Franc, Crans, Chalamont, Saint-Nizier-le-Désert.

Étangs dont l'accès reste interdit à moins de 100 m
Lapeyrouse : étang du Grand Glarins. Versailleux : étang de La Leva. Villars-lès-Dombes : étang Lieu-dit, étang Rouland.

Étangs dont l'accès reste interdit à moins de 5 m
Birieux : étang Croix, étang Montronzart, étang Grand Vavril, étang Fretey, étang Petit Vavril.
Joyeux : La Léchère. Lapeyrouse : étang du Grand Glarins.
Marlieux : étang du Curtelay, étang des Vavres, étang Molard, étang Pervetière, étang Bois Ratel, étang de la Ville.
Monthieux : étang Magneux.
Sandrans : étang Pettelan.
Versailleux : étang Neuf, étang de La Leva, étang Chapelier.
Villars-lès-Dombes : étang Grande Soutière, étang Barge, étang Chazelay, étang Lieu-dit, étang Rouland.

Et une carte des zones de surveillance dans le département du Rhone au 31/03/2006.
Merci à josée.

Source: progrès de lyon

Commenter cet article