Des informations sur la molécule REP 9 de REPLICOR et sur le PERAMIVIR développé par BioCryst Pharmaceuticals.

Publié le par ryback

Le 5 avril 2006, nous apprenions par certains médias qu'une molécule, la REP 9 de REPLICor, a démontré une excellente efficacité contre le virus influenza aviaire H5N1. La souche utilisée dans l'étude est le A/Vietnam/1203/04. Cette souche a été isolée sur un humain infecté mortellement. Ce virus est très agressif et se multiplie plus rapidement que les souches normales d'influenza.

Cette démonstration sur l'efficacité du REP 9 in vitro a été effectuée en collaboration avec le Dr. Michael Holbrook du University ofTexas Medical Branch à Galveston dans leur installation de niveau 4.

Récemment, la REP 9 a vu son activité antivirale démontrée avec succès sur des souches de virus résistantes à l'action du Tamiflu(TM) et du Relenza(TM). Ces deux médicaments sont également des antiviraux pour le traitement de la grippe. Ces travaux in vitro ont été effectués en collaboration avec le Dr. Bruno Lina du Centre National de Référence des Virus Influenza à Lyon.

Lors d'études précédentes, REP 9 a démontré son efficacité anti-grippale en traitement aérosol chez la souris. En culture de tissu, REP9 a également été actif contre 20 souches d'influenza A et B, démontrant ainsi son application potentielle pour d'autres virus émergents.

Le mode d'action de REP 9 est distinct des inhibiteurs de neuraminidase traditionnels. REP 9 inhibe la neuraminidase et l'hémagglutinine, deux protéines essentielles à la réplication du virus.

Le développement des nouveaux médicaments pour la grippe est essentiel en prévision de la prochaine pandémie. Ces médicaments pourraient protéger la population lors d'une pandémie et ce, avant la production d'un vaccin efficace. La REP 9 peut être facilement produit en grande quantité et pourrait ainsi devenir un outil efficace en réponse à l' éventuelle pandémie mondiale.

REPLICor présentera ces résultats à Chicago du 9 au12 avril 2006.

Voici les souches sensibles à cette molécule.




Au sujet de REPLICor:


REPLICor Inc. est une compagnie biopharmaceutique située à LAVAL (QUEBEC) développant de nouveaux médicaments antiviraux et contre le cancer.
Sa molécule antivirale,REP 9, est active contre 12 familles virales comprenant l'influenza,l'hépatite B et C, le VIH, le VRS et l'herpès. La stratégie d'affaires de la compagnie est de forger une alliance avec une compagnie pharmaceutique d'importance afin de développer et de mettre en marché sa technologie.
son site internet: www.replicor.com

Notons que BioCryst Pharmaceuticals Inc. a développé un nouvel inhibiteur de la neuraminidase, le Peramivir, qui pourrait constituer une autre option.


Le Peramivir est un antiviral fabriqué par la société BioCryst et cet antiviral est considéré comme une nouvelle mesure de lutte dans le traitement de la grippe aviaire.

Comme le Tamiflu et le Relenza, le Peramivir est également un inhibiteur de neuraminidase et s'avère plus particulièrement être un inhibiteur sélectif de la grippe A.

Le Peramivir avait été abandonné après l'essai de la phase III il y a plusieurs années car les résultats étaient statistiquement insignifiants.

En 1999, les résultats des tests ont annoncé que le peramivir s'avérait être une solution pour réduire l'infection virale.

Le Peramivir a été conçu pour traiter et empêcher divers types de grippe et peut avoir son utilité contre les virus influenza du type A et B, la grippe aviaire et d'autres sous-types représentant un danger pour la vie et qui ont montré leur résistance aux thérapies actuellement disponibles.

Jusqu'ici, des tests en intraveineuses et intramusculaires du peramivir ont été évalués dans les modèles animaux avec succès.

testé chez les souris, le peramivir a été efficace contre la grippe traditionnelle et contre une souche de grippe aviaire.

Ces études préliminaires indiquent que l'efficacité d'une injection simple de peramivir est comparable à cinq jours de traitement oral d'autres agents antiviraux.

BioCryst Pharmaceuticals, implanté dans l'Alabama (Birmingham), crée, optimise et met au point des médicaments à petites molécules capables de traiter le cancer, les maladies cardio-vasculaires et auto-immunes, ainsi que les infections virales. Comptant plus de 50 employés, le siège de BioCryst abrite également un réseau de laboratoires et une équipe de chercheurs dédiés au développement clinique de nouvelles thérapeuties de la société.

Commenter cet article