Un vaccin humain déclenche une immunité contre le virus H5N1

Publié le par ryback


Un vaccin prototype a déclenché une réponse immunitaire suffisante chez des adultes pour neutraliser le virus H5N1 de la grippe aviaire, selon une étude publiée mercredi aux Etats-Unis. Il est développé par le laboratoire français Sanofi-Pasteur.

Environ la moitié des volontaires qui ont reçu une dose initiale, puis une seconde dose maximale du vaccin, ont produit des niveaux d'anticorps qui seraient suffisants pour neutraliser le virus, indiquent ces chercheurs dont les travaux paraissent dans le "New England Journal of Medicine" daté du 30 mars.

Il s'agit des résultats définitifs de cet essai clinique. Les résultats préliminaires allant dans le même sens avaient été dévoilés à la fin de l'été 2005.

"Ces résultats représentent un pas important dans les efforts mis en oeuvre par le pays pour se préparer à une possible émergence d'une pandémie de grippe humaine d'origine aviaire", s'est félicité le directeur de l'institut national américain de la santé (NIH).

Cet essai clinique a été commandé et est financé par l'institut national des allergies et des maladies infectieuses (NIAID) qui fait partie du NIH.

Mais malgré cette avancée, "nous intensifions nos efforts pour répondre aux multiples défis qui demeurent pour mettre au point un vaccin contre le virus H5N1", a souligné le directeur du NIAID.

L'essai clinique sur le vaccin prototype de Sanofi Pasteur a été conduit en deux étapes de mars à juillet 2005 sur 451 adultes en bonne santé de 18 à 64 ans, dans trois centres hospitaliers américains.

Sur les 99 personnes ayant reçu la dose maximum de 90 microgrammes, 54% ont développé une immunisation suffisante pour neutraliser le H5N1. Seulement 22% du groupe traité avec une dose de 15 microgrammes ont obtenu ce niveau de protection.

Selon l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), 186 personnes dans le monde ont été infectées par le H5N1 au 24 mars 2006, et plus de la moitié sont décédées.

Note ryback: Oui, c'est bien mais le virus H5N1 (comme il est indiqué dans cet article) c'est en réalité de nombreuses souches d'une part, et ce vaccin n'est utilisable que pour avoir une vue d'ensemble du vaccin qui luttera pendant la pandémie. La souche pandémique n'existe pas, donc pas de vaccin pour le moment: il faut remettre les choses à leur place.......

souche

Commenter cet article

ryback 30/03/2006 09:24

Intéressante cette réflexion !
Les annonces faites par les labos ne concernent que des avancées techniques sur une future élaboration d'un vaccin - Le but est certainement de rester dans la course par rapport aux autres laboratoires.
Néanmoins, merci aux chercheurs de ce travail.......
Quant aux cas humains confirmés par l' OMS, je pense que cet organisme dit vrai: Il confirme les cas qui lui sont reellement soumis. Je me demande si cet organisme a un moyen d'investigation pour aller chercher des infos sur certains cas...........

gerard44 30/03/2006 09:10

Bonjour,
Il me semblait bien avoir lu quelque chose de la même veine il y a peu ; j'ai retrouvé : c'était dans l'Express du 19 janvier 2006, mais il est vrai que la bannière étoilée flottait moins sur l'article... dont je mets ici un extrait :
"""Quand disposera-t-on d'un vaccin? Plusieurs sociétés pharmaceutiques préparent un vaccin pour prévenir la grippe aviaire chez l'homme. La plus avancée est Sanofi Pasteur. L'entreprise française a déjà testé sur 300 personnes un prototype élaboré à partir d'une souche H5N1 ayant infecté un Vietnamien. Le groupe britannique GSK travaille également sur un tel vaccin, qualifié de «prépandémique». L'objectif de ces recherches est double: mettre au point les processus de production et optimiser le dosage d'antigènes viraux capables de protéger l'organisme. Ces essais vont permettre de gagner un temps précieux en cas d'arrivée du virus «humanisé». Les résultats du premier test de Sanofi Pasteur sont concluants, mais les doses injectées sont encore élevées par rapport à d'autres vaccins. Une nouvelle expérience va donc être menée afin d'économiser les antigènes en cas de production de masse.  Mais il faudra identifier précisément la souche responsable de la pandémie pour qu'un vaccin vraiment efficace puisse être fabriqué. Selon Agnès Hoffenbach, directrice des programmes de recherche et développement de Sanofi Pasteur, six mois seront alors nécessaires pour que les premiers spécimens de ce vaccin pandémique soient disponibles. .....""""""""""""""
D'ailleurs, mauvais esprit en diable je me disais qui si le Vietnam ne déclarait plus aucun cas depuis le 23/12/2005 c'était peut-être bien parce que - tout comme la Chine et d'autres pays sans doute - il y avait cette course au vaccin.... Mais c'est là réflexion d'un béotien ! Il y a peut-être d'autres raisons, la seconde étant que la grippe a été éradiquée dans le pays d'un coup de baguette magique... La troisième étant celle de l'agacement : en effet , en y regardant bien,  au cours du dernier trimestre 2005 l'OMS , dans son tableau de référence, passe de 91 cas humains dont 41 décès à 93 cas et 42 décès en fin d'année 2005. Les annonces faites par les responsables auraient pourtant dû porter les chiffres à 97/46.... Curieusement cette "défaillance" dans l'enregistrement des cas est concomittante à une mise en cause de l'efficacité du Tamiflu (jeune Vietnamienne de 13 ans qui aurait succombé malgré prise Tamiflu dans délais prescrits et selon doses prévues.... ). ... Mais je reconnais que ce raisonnement n'a rien de scientifique, alors j'arrête !