BERLIN devient une zone d'observation.

Publié le par ryback

Les autorités de Berlin ont semé la plus grande confusion en Allemagne. Une erreur entourant la localisation du premier cas de grippe aviaire annoncé la semaine dernière à Berlin, a obligé lundi 27 mars les autorités locales a étendre la zone d'observation de la maladie à l'ensemble de la capitale.

Vendredi 24 mars, le gouvernement de la Ville avait annoncé qu'une buse morte infectée par le virus H5N1 avait été découverte le 18 mars à Marzahn-Hellersdorf, un quartier périphérique de Berlin.

Le cadavre de l'oiseau fait depuis l'objet d'analyses au laboratoire allemand spécialisé Friedrich-Loeffler afin de déterminer s'il est porteur de la forme hautement pathogène, dite asiatique, du virus.

Mais les autorités locales ont dû reconnaître lundi qu'elles ne savaient plus où exactement la buse morte avait été découverte.

Buse ou Geai ?

"Une adresse est inscrite sur le sac dans lequel l'oiseau mort a été enfoui", a expliqué une porte-parole des services sanitaires de Berlin. "Mais à cette adresse, les gens qui ont découvert l'oiseau mort ont indiqué qu'ils avaient trouvé un geai" et non une buse, a-t-elle poursuivi.

Berlin a donc décidé dimanche 26 mars de lever le périmètre de sécurité d'un rayon de trois kilomètres décrété autour de la zone où avait été découvert l'animal mort.
Chats et chiens peuvent donc à nouveau gambader sans être tenus en laisse.

Par mesure de précaution, la Ville a toutefois décrété l'ensemble de la ville zone d'observation. Concrètement, tous les transports de volailles vivantes ou d'oiseaux en captivité à l'intérieur de la ville doivent être enregistrés auprès des autorités locales.

Pour le transport hors de la ville, les éleveurs doivent obtenir une autorisation.
source

Publié dans H5N1 EN EUROPE

Commenter cet article