Doutes sur l'ampleur de la grippe aviaire en France

Publié le par ryback

Voivi un article qui vient s'ooposer à la décision concernant la diminution de la vigilance dans le département de l'ain.


La direction des services vétérinaires ne procède plus à des analyses sur les oiseaux retrouvés morts. A partir d'aujourd'hui les volailles autour de Versailleux sont de nouveau commercialisables.

La préfecture de l'Ain a fait savoir aux éleveurs qu'ils peuvent commercialiser leur production.

LA SITUATION est pour le moins confuse du côté des étangs de la Dombes et des poulaillers de l'Ain ces derniers temps. Selon la directrice départementale des services vétérinaires, citée par Le Progrès, le ministère de l'Agriculture a cessé de comptabiliser les cas d'oiseaux migrateurs atteints du virus de l'influenza aviaire. «On ne les ramasse plus et si on les ramasse on ne les analyse plus. Les analyses coûtent trop cher, on les limite aux oies, aux buses ou aux hérons», a déclaré jeudi Catherine Dupuy, lors d'une réunion du Groupement de défense sanitaire, une instance locale réunissant professionnels, vétérinaires et fonctionnaires.

En effet, sur place, plusieurs observateurs notent que l'on continue à trouver des oiseaux morts, des cygnes et des canards notamment. Une réalité qui n'est pas signalée par le ministère de l'Agriculture qui a pourtant la mission de communiquer chaque cas nouveau de H5N1. «Nous attendons toujours des informations sur le héron découvert il y a plus de dix jours», indique-t-on dans l'Ain.

Rien sur le site du ministère de l'Agriculture, qui n'inventorie plus aucun cas depuis le 5 mars dernier. «Nos services ramassent les oiseaux morts, mais il est vrai que nous ne les analysons pas tous», reconnaît-on au ministère.

La suite de cet article ici

Publié dans H5N1 EN EUROPE

Commenter cet article

ryback 24/03/2006 13:32

Forum ouvert à tous et à toutes, même aux anciens censurés: il devient public et tous les avis sont donc les bienvenus sans bannissement.

Le censuré 24/03/2006 04:06

Ont s'en reparle dans 60 jours, car pour ma part ce virus est partout en ce moment, il est latent et éclore en progression. Si cela est pas ce printemps, cela seras celui de 2007.Et pour ce qui est decommentaire n°3 du censuré:dis, si tu arrêtais un peu de flipperJe ne vulgarise que les chiffres et les stats. Pour etre exact dans les chiffres, l'OMS a dit 35% de contamination et si ont regarde les déces versus contamintation actuel, elle est de 50%.Donc 35% de 6,5 milliards avec un taux de deces de 50%, ce qui fait grassement le cap du milliards de déces a l'échelle de la planete.Mais faite vous en pas, l'europe ce réchauffe, le virus peut disparaitre. Par contre au Canada, la saison de grippe arrive avec le reflet d'une épidémie d'influenza grippal et l'arrivé du H5N1 par soit disant migration, les parfaites conditions pour une mutation du virus aviaire.Oui cela peut arrivé comme pas, mais tout indique que si cela arrive pas, ont seras tres chanceux et disont en attente d'une futur occasion a tres court theme. La mise a changer, surtout que nous sommes dans la vague numéro 3 depuis 1997. Le virus est semble t'il mur pour faire ce qu'il a fait en 1918 soit atteindre la derniere antité sur cette planete, l'homme, avant de disparaitre a nouveau tel qu'il a fait en 1918.Si ce virus serait une tournade, ont la verrait, reste maintenant a savoir si elle tomberas ou bien si elle grandiras. ;-)

bernard 20/03/2006 19:49

L'un des problèmes pour la France est qu'on a mobilisé beaucoup d'énergies humaines et financières pour la préparation à la pandémie humaine qui n'a rien d'une certitude, bien au contraire* (700 millions d'euros sur 3 ans...) et qu'on se trouve confronté à une maladie animale pour laquelle les mesures prises et fort couteuses ne servent à rien (tamiflu par exemple).* Nabarro, reponsable de la grippe aviaire à l'ONU, a déclaré qu'il y aura un jour une pandémie, par le H5N1 ou un autre virus, preuve qu'il n'est plus du tout sûr que le H5N1 pourrait donner cette pandémie qui de toute façon ne dispenserait pas de s'occuper du problème animal. Et B. Vallat de l'OIE, que la théorie de la pandémie cyclique n'a aucune valeur scientifique et que la pandémie pourrait ne se produire qu'à la fin du siècle. Etc

gentille 19/03/2006 18:23

commentaire n°3 du censuré:dis, si tu arrêtais un peu de flipper
commentaire n°'4 : effectivement l argent prime plus que la sécurité .

Le censuré 19/03/2006 16:56

Encore une bonne exemple que l'argent  prime plus que la sécurité.Le Canada choisit des masques chirurgicaux bas de gamme L'Agence de santé publique du Canada vient d'acheter 4,5 millions de masques chirurgicaux pour faire face à une éventuelle pandémie de grippe aviaire.
Ces masques sont moins coûteux que ceux recommandés par l'Organisation mondiale de la santé, et selon ce que rapporte La Presse, ils sont aussi moins efficaces.
Les masques que propose l'OMS coûtent un dollar l'unité, alors que ceux acquis par le Canada se détaillent à moins de dix cents l'unité.
Les masques plus dispendieux contiennent une membrane de protection additionnelle, qui permettrait de bloquer encore plus de microbes et de virus.