Le nombre des 100 morts du virus atteint cette semaine ?

Publié le par ryback

L e nombre des victimes humaines du virus H5N1 devrait officiellement passer la barre des 100 cette semaine avec la confirmation des trois décès liés à la grippe aviaire en Azerbaïdjan.

Ce pays devient le huitième touché par des cas humains de grippe aviaire. L’Organisation mondiale de la santé attend les analyses du laboratoire britannique de référence, prévues pour la fin de la semaine, avant d’ajouter ces trois décès à la liste officielle des victimes du H5N1. L’OMS souligne cependant qu’un virus H5 a été identifié chez les trois jeunes femmes décédées et que le H5N1 est le seul sous-type connu pour infecter l’homme.

Le nombre total de victimes humaines de la grippe aviaire s’élèverait alors à 101 pour 177 cas depuis 2003.

Ces chiffres montrent que le taux de mortalité est élevé mais aussi que la contamination ne se fait pas sans contact prolongé. En effet ce bilan est relativement faible comparé aux millions de volailles qui ont été infectées, notamment dans les pays les plus touchés, en Asie. A l’heure actuelle rien ne permet de dire que le virus a fondamentalement changé.

Il n’est toujours pas capable de se transmettre d’homme à homme et il est impossible de prédire la survenue d’une telle mutation.

La surveillance mondiale de la maladie s’accroît au fur et à mesure de la progression de l’épizootie. Le H5N1 hautement pathogène a été retrouvé dans 36 pays, selon le décompte de l’Organisation internationale de la santé animale (OIE).

En Asie, La Birmanie a rapporté pour la première fois un foyer de H5N1 dans un élevage. En Afrique le Cameroun a été à son tour touché par l’épizootie. En Inde un nouveau foyer s’est déclaré dans un élevage du Maharashtra. Sur le continent européen des oiseaux sauvages porteurs du H5N1 ont été retrouvés dans une quinzaine de pays.

L’Asie, en particulier la Chine, demeure au cœur du dispositif de surveillance. Une étude menée par des chercheurs chinois, publiée récemment, a montré que le H5N1 circulait de façon endémique dans plusieurs provinces du sud de la Chine et que la lutte contre la grippe aviaire passait par l’éradication du virus chez les volailles domestiques de cette région.

Le Vietnam est le plus pays qui compte le plus de victimes humaines de la grippe aviaire, avec 42 morts pour 93 cas.

Vient ensuite l’Indonésie, où les cas humains sont plus récents, avec 22 morts pour 29 cas. Les Etats-Unis ont d’ailleurs annoncé la fabrication d’un second vaccin prépandémique à partir de la souche indonésienne du virus. Les autres pays concernés par la forme humaine de la maladie sont la Thaïlande, la Chine, le Cambodge, l’Irak et la Turquie.

Cet article a été rédigé par Cécile Dumas source

Commenter cet article