Les migrations des oiseaux ne seraient pas la seule cause de l'apparition de foyers de virus H5N1 à divers endroits.

Publié le par ryback

Un scientifique allemand a déclaré mardi que l'entrée des fèces de volaille infectée dans la chaîne alimentaire par l'intermédiaire des poissons était probablement la cause de la diffusion globale de la grippe aviaire - et non la migration des oiseaux sauvages.

'Nous écartons le fait que les oiseaux de migration sont la cause, 'a déclaré Josef H. Reichholf, un professeur de zoologie à la Munich Technical University, dans un commentaire publié par le journal Die Welt.

Reichholf a indiqué que la diffusion du virus d'est en ouest n'a pas suivi les itinéraires principaux des oiseaux migrateurs et avait eu lieu également au mauvais moment de l'année.

Il a également "versé de l'eau froide" sur l'idée qu'un chat trouvé contaminé par le virus mortel H5N1 en l'Allemagne, le mois dernier, avait été infecté après avoir mangé de la viande de cygnes morts, de canards ou d'oies.

Au lieu de cela, Reichholf a suggéré que le vecteur le plus probable pour la maladie ait été les fèces poulets utilisées comme engrais dans les champs.

La matière fécale de volaille a été "lavée" dans des lacs et des fleuves et ingérée par des poissons ou d'autres animaux aquatiques, a t'il dit. Les poissons souillés ont été alors mangés par des oiseaux et des animaux.

La farine de poisson est également largement répandue comme protéine dans l'alimentation des animaux, y compris l'alimentation des volailles.

Reichholf a noté que des civettes au Vietnam qui ont été atteintes de la maladie avaient été nourries de poissons. Trois civettes sont mortes du virus au Vietnam en août dernier.
Note ryback: je rappelle que la civette est un plat traditionnelle.

Il a indiqué que des développements de grippe aviaire en Asie de l'Est ont démontré que des oiseaux sauvages étaient infectés par la volaille et leurs fèces et pas d'une autre manière.

'nous devrons vivre avec la grippe aviaire à l'avenir, 'a dit Reichholf, ajoutant: 'peut-être que nous le faisons déjà depuis des années et que nous ne le savions pas parce qu'un grand nombre d'oiseaux, qui meurent pendant chaque rude hiver, n'ont pas été examinés.'

Merci à Drakkar, niceam et Deufy de leur travail

Commenter cet article

ryback 10/03/2006 20:28

D'où justement cette hypothèse qui va peut être faire l'objet d'article dans les revues médicales et/ou journaux pour justement démentir ou confirmer ces éléments !

bernard 10/03/2006 20:20

"Vivre avec depuis des années sans le savoir?" Sauf que quand le virus contamine un élevage, c'est du 100% en quelques jours quelque soit sa taille, 10 ou 100 000 poules.  L'élevage de 11 000 dindes dans l'Ain en témoigne et cela ne se produisait pas les années précédentes même s'il y avait la maladie de newcastle.Par les poissons? Mais comment expliquer uniquement ainsi la contamination dans les Dombes ou dans l'ile allemande. ceratains disaient que l'hiver rigoureux et prolongé avait provoqué des déplacements inhabituels d'oiseaux d'est en ouest.