Conseils aux voyageurs en partance pour des pays infectés par le H5N1.

Publié le par ryback


L'OMS conseille aux voyageurs d'éviter les environnements à haut risque dans les pays affectés.

On considère que les voyageurs se rendant dans des zones où sévissent des flambées de grippe aviaire dans les populations d'oiseaux ne courent pas un risque élevé de contracter l'infection s'ils ne s'exposent pas directement et sans protection à des oiseaux infectés (ainsi qu'aux plumes, aux déjections, à de la viande et à des œufs mal cuits de ces oiseaux).

L'OMS continue de recommander aux voyageurs se rendant dans les zones touchées d'éviter tout contact avec les marchés d'animaux vivants, les élevages de volailles et, plus généralement, toute volaille en cage ou évoluant en liberté. On sait que les oiseaux infectés excrètent de grandes quantités de virus dans leurs déjections. On conseille par ailleurs aux populations des pays affectés d'éviter tout contact avec des oiseaux migrateurs morts ou des oiseaux sauvages apparemment malades.

On considère que le contact direct avec des volailles infectées, ou avec des surfaces et des objets contaminés par leurs déjections, est la principale voie de transmission de l'infection à l'homme. On pense que le risque est maximal pendant l'abattage, la plumée, la découpe et la préparation des volailles pour la cuisson. Rien ne permet à ce jour de penser que des volailles ou des produits dérivés bien cuits puissent être une source de contamination.

Il est recommandé aux voyageurs de prendre contact avec les agents de santé locaux ou les autorités sanitaires nationales s'ils veulent en savoir plus. source

Commenter cet article

mireille 31/01/2006 17:01

affolant tout ça ...Mireille