130 oiseaux morts aux abords de lacs en BULGARIE.

Publié le par ryback

130 oiseaux morts trouvés près du lac Shabla et du lac Durankulashko

28 janvier 2006 | 14:35 | Agence de Nouvelles de FOYER

Varna. Les experts de l'inspection régionale de l'environnement et de l'eau de Varna (sur la côte de la Mer Noire) ont trouvé environ 60 oiseaux morts du type (waterhens blancs-breasted) traduction non possible et deux oies blanches près du lac Shabla.

Encore 60 (waterhens blancs-breasted) traduction non possible morts et 10 canards ont été trouvés dans la région du lac de Durankulashko. Ils n'ont pas été tués par des chasseurs.

Le service médical vétérinaire régional de Dobrich était immédiatement au courant. Des échantillons des oiseaux morts ont été envoyés au laboratoire central à Sofia.

Le taux de mortalité élevé parmi des oiseaux est un phénomène typique en hiver où les températures sont très basses. (Ba tiens pourquoi pas)

Merci Mum de cette info.

voir une carte de la bulgarie

source

Commenter cet article

ryback 30/01/2006 14:11

Merci de ces informations éclairées.

claude 29/01/2006 17:30

Soit cette info est de la daube totale, soit il y a erreur sur la personne, ce qui ne donne donc pas plus de garanties à l'info...
Les "oies blanches" , sont des white fronted geese sur la depêche initiale, soit des Oies rieuses (Anser allbifrons) en français. Pas de souci, l'éspèce est régulière dans ces parages.
Par contre, les "white blancs waterhens", sont des white-breasted waterhens, soit des Râles à poitrine blanche (Amaurornis phoenicurus) en bon français. Et là il y a souci. Si cette espèce existe effectivement, elle est cantonnée au sous-continent indien, et ne peut donc se retrouver en Bulgarie, même avec une bourrasque violente et la peur de l'influenza au derrière... Donc info à prendre avec des pincettes quand elle s'appuie sur une telle confusion au départ.
Enfin, quelques diziaines de piafs morts sur un lac Bulgare, cela n'est guère étonnant avec les températures  qui frappent l'Europe de l'Est depuis 8 jours. La famille des Râles ("d'eau" pource qui nous concerne (Rallus aquaticus)) est particulièrement sensible aux froids persistants.