Un colloque sur la grippe pandémique à Paris le 08/02/2008.

Publié le par ryback

Virologue de renom, longtemps directeur du Centre national de la grippe à l'Institut Pasteur, le Pr Claude Hannoun a été l'un des instigateurs du plan Grippe pandémique, aux niveaux international et national.

Le plan national existe maintenant, riche de 115 pages au 14 février 2006 (1). A l'occasion du colloque qu'il va présider, « Grippe pandémique, acteurs et outils de la gestion de crise », il évoque, pour « le Quotidien », différents aspects pratiques qu'une pandémie pourrait entraîner.

Le Pr Claude Hannoun présidera le colloque du 8 février

L'OBJECTIF du colloque qui va se dérouler à Paris ( Le vendredi 8 février 2008, au pavillon Dauphine: renseignements au 01.41.48.54.49) est de faire communiquer entre eux différents acteurs qui vont devoir appliquer le plan Grippe pandémique, pour discuter de ses aspects pratiques.

Quel va être le rôle du médecin généraliste ? Du pharmacien ? Que va t-il se passer au niveau de l'entreprise ou de la commune ?

«C'est un très bon plan, mais il est très mal connu et rares sont ceux qui l'ont lu complètement», commente le Pr C. Hannoun.


Par exemple, on sait peu qu'il concerne aussi les grandes entreprises, dans lesquelles il existe un responsable sécurité informé d'une conduite à tenir en cas de pandémie. Les entreprises réfléchissent déjà sur certaines solutions, comme le télétravail, ce qui peut d'ailleurs servir à tester le concept. Les entreprises se sont réunies et ont créé un Club de la continuité des activités ; Pierre-Dominique Lansard (France Telecom), va présenter la coordination et l'harmonisation des plans d'entreprises, gérée par le club.

M. Dominique Tricard, adjoint de la DILGA (Délégation interministérielle à la lutte contre la grippe aviaire), pour sa part, présentera le plan. Hélène Delarbre, représentante de la MACSF (Mutuelle d'assurance du corps de santé français), va parler de l'accompagnement des professionnels de santé par un assureur face à une menace pandémique.

En milieu hospitalier, la prévision de l'organisation de la crise a fait l'objet du plan Blanc de l'hôpital (Pierre Veyssier). Le directeur d'Open Rome (Jean-Marie Cohen) a titré sa communication « Pandémie en médecine de ville : mission impossible ? ».

Que feraient des médecins de ville face à un afflux de patients qui risqueraient de se contaminer les uns les autres dans leur salle d'attente ?

Comment envoyer ceux qui présentent tous les signes cliniques de la grippe acheter du Tamiflu à la pharmacie, sans visite préalable d'un médecin, pour justement éviter les contaminations ?

Une session, très demandée, va traiter des aspects juridiques et éthiques (à qui injecter un vaccin, alors que les stocks sont limités…), présidée par le Pr Christian Hervé (Laboratoire d'éthique médicale, Paris-V).

Les autres outils du plan Grippe pandémique, on le sait, sont les mesures barrières (masques…) et les traitements (antiviraux et vaccin). Il va falloir trouver le moyen de faire porter des masques à la population française, peu habituée à cette pratique contrairement à la Chine, par exemple.

«On a pu reprocher au plan de ne pas tout prévoir.

Je suis d'accord pour dire cela, surtout avec le virus grippal, très imprévisible. On ne sait même pas quels sont les virus candidats. H5N1 est le plus probable, mais il n'est pas le seul: H7, H9 sont aussi sur la liste d'attente.

On ne sait surtout pas si la pandémie surviendra réellement et encore moins quand. Mais il était important de mener une réflexion avant que l'éventuelle pandémie ne survienne, pour organiser ce qui peut l'être. Comme, par exemple la gestion de l'affluence dans les hôpitaux ou le rôle des médecins de ville.»


Source complète:  forum influenza H5N1 via Quotimed  - Merci lili -

Commenter cet article