Pas d'augmentation du risque de pandémie actuellement.

Publié le par ryback

C'est  par cette annonce que notre ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, a affirmé vendredi à Bordeaux qu'un risque d'une pandémie de grippe aviaire n'était "pas plus important" actuellement qu'avant.

Mme Bachelot a toutefois insisté sur l'importance de "se préparer" à une "éventuelle urgence", lors d'un exercice au CHU de Bordeaux.

"C'est bien la responsabilité de l'Etat de se préparer à une éventuelle pandémie grippale. Le risque n'est pas plus important qu'en 2005 mais nous devons tester tous les mécanismes de prévention qui sont à l'oeuvre", a-t-elle déclaré.

"Il faut se préparer. On peut toujours observer une mutation du virus mais pour l'instant les foyers de grippe aviaire sont extrêmement localisés", notamment en Asie du sud-est, a-t-elle poursuivi.


L'exercice de pandémie grippale organisé en Gironde et Dordogne jeudi et vendredi devait permettre de tester l'accueil en nombre de patients grippés et l'application des consignes de protection (masques et tenues) par les professionnels.

plan-blanc.jpg

Dix établissement de santé et des médecins libéraux ont participé à la simulation, ainsi que 420 figurants jouant le rôle de malades.


"Cet exercice zonal sera complété par un exercice national qui aura lieu en décembre", a annoncé Mme Bachelot.

Elle a rappelé qu'un "établissement public" a été créé pour "mobiliser la réserve sanitaire et constituer les stocks de vaccins et de médicaments". Il est "doté de 75 millions d'euros de crédits doublés par la caisse nationale d'assurance maladie qui, elle même, apporte 75 millions d'euros", a-t-elle précisé.


source: forum influenza h5n1 via AFP

Publié dans Divers

Commenter cet article