ALLEMAGNE: Une origine commune du H5N1 dans la filière avicole.

Publié le par ryback

Suite aux derniers abattages de volailles dans les deux exploitations bavaroises, les derniers éléments recueillis par les services sanitaires iraient vers une origine commune du virus découvert dans les deux élevages, à savoir les exploitations de Trumling et de Hofing. Chose curieuse, ces deux élevages font parties intégrante de la même compagnie qui gère l'élevage de Wachenroth.

carcasse.jpg



Plus grave encore, on y apprend que des traces de contamination ou d'exposition au virus auraient été trouvées dans des canards congelés issus d'autres fermes, qui seraient elles aussi des filiales de la société Wichmann déjà mise en cause à Warenroth et Warmerdorf.


Pour résumer, il semblerait que le virus a circulé au sein d'un groupe de production avicole (Wichmann), mais qu'il soit également possible que des canards contaminés aient pu être introduits sur le marché de la consommation.

A travers le suivi de ces cas, c'est tout le système de production, de contrôle et de sécurité sanitaire allemand qui doit être revu si ces infos sont vérifiées.

Ces éléments peuvent nous permettre de nous interroger sur la fragilité du système de production de l'aviculture industrielle, qui ne parvient ni à isoler, ni à endiguer la circulation du virus dans ses élevages alors que les cas découverts dans la faune sauvage arrivent quant à eux à être figés dans une aire géographique déterminée et sans qu'il ne puisse s'étendre dès que les mesures sanitaires sont effectives.

Actuellement, Il se confirmerait que les autorités sanitaires allemandes ont des doutes quant au comportement de la société Wichmann (ex Gepro) qui aurait cherché à masquer des cas de contamination dont elle a été victime, et qui aurait initialement différé la communication de l'information aux services compétents.

 

Dans une autre info découverte sur le web, nous apprenons aussi que le virus H5N1 a été découvert dans l'organisme de 18 canards surgelés et mis de côté comme échantillons de lots dans un abattoir de Wachenroth.

 

Les autorités sanitaires ne peuvent pas exclure que des lots de viandes infectés par le virus aient pu éventuellement être acheminés dans des magasins.

 

Néanmoins, des fonctionnaires se sont déplacés dès les premiers signes du virus et ont procédé à la confiscation de toute la viande produite dans ces élevages depuis au moins le 30 juillet.

Note ryback: 

Comme nous le voyons, nous sommes peut être devant une explication logique qui est liée à une absence de biosécurité entre des élevages comme nous l'évoquions recemment dans un de nos précédants articles. Après les britanniques avec un commerce entre la hongrie et la grande bretagne, nous avons maintenant l'allemagne qui va faire face à une crise du consommateur si ces infos sont vérifiées.

Merci aux membres du forum pour leur travail quotidien.

 

Source: forum influenza h5n1

 

Publié dans H5N1 EN EUROPE

Commenter cet article

denis 12/09/2007 10:21

bonjour et merci de ces infos. Existe t il des importations de canards depuis l'allemagne chez nous ? Bien que le risque de contamination par la consommation soit nul, il est quand même anormal de voir que certaines sociétés ne respectent plus leurs obligations sanitaires qui est de déclarer immédiatement certains éléments......

ryback 12/09/2007 14:02

Bonjour Denis. Comme indiqué dans le commentaire précédent, je ne pense pas que nous puissions actuellement penser que cette société à volontairement commercialisé des produits (canards) porteurs du virus en connaissance de cause. Si cette chose est prouvée, ce serait vraiement grave......Merci de votre réaction.

etienne 12/09/2007 10:17

Pas folichon comme situation. Les profits sont ils plus importants que les effets d'une crise du consommateur ?On peut se le demander ?

ryback 12/09/2007 13:59

Je vais plaider pour une ignorance de ce virus par la société incriminée. Maintenant, nous n'avons pas assez de recul pour pouvoir donner des hypothèses. Peut être que la société savaait et  a commercialisé en connaissance de cause, la société ne savait pas et ma foi, je ne vois pas comment on pourrait les brimer ou après les premiers cas détectés, on poursuit les vente pour écluser les stocks: Là ce serait un peu plus sensible comme situation. Comme vous le voyez, il nous manque quand même pas mal d'infos.....A bientôt et merci de votre commentaire.